Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Cavani, quelles solutions s’offrent à Laurent Blanc ?

Edinson Cavani a effectué en retour en fanfare dimanche face à l’OM (2-0). Après plus d’un mois d’absence, Cavani a marqué quelques minutes après son entrée en jeu. Tous les doutes autour de l’Uruguayen ne sont toutefois pas levés… Explications.

Absent depuis fin janvier, Edinson Cavani a retrouvé les terrains, dimanche lors de PSG-OM (2-0). L’attaquant du PSG a vite retrouvé la faille. Cavani a inscrit son 14ème but en 22 matchs joués avec le PSG en Ligue 1 cette saison. Très heureux après son but, Cavani donne tout lorsqu’il est sur le terrain. Modèle d’abnégation sur le pré, Edinson Cavani s’interrogerait pourtant sur son avenir au PSG, lui qui a été recruté 64M d’euros par le PSG à Naples l’été dernier. Comme révélé par le 10 Sport dès le mois de novembre 2013, Cavani n’apprécierait que moyennement d’évoluer sur un côté de l’attaque parisienne. Les prochains mois vont être très importants pour les deux parties.

Mercato - PSG : Prolongation de Laurent Blanc, pourquoi c’est si long…

À DROITE, COMME DEPUIS LE DÉBUT DE LA SAISON

Depuis le début de la saison, Laurent Blanc joue en 4-3-3 avec Marco Verratti, Blaise Matuidi et Thiago Motta dans l’entrejeu. Un système qui marche parfaitement mais qui contraint Laurent Blanc à « exiler » Edinson Cavani ailier droit, Zlatan Ibrahimovic étant incontournable dans l’axe. Edinson Cavani n’apprécie pas spécialement de jouer à droite mais il est performant à ce poste. Cavani donne tout sur le terrain et Laurent Blanc n’a aucune raison de modifier son schéma de jeu, même pour faire plaisir à la star uruguayenne. Pourquoi changer un système qui marche et qui a fait ses preuves ? Le collectif avant tout.

À GAUCHE, AVEC L’ÉCLOSION DE LUCAS

Edinson Cavani pourrait toutefois être « baladé » sur l’autre aile avec l’éclosion du jeune brésilien Lucas. Depuis le début de la saison, personne ne s’imposait sur l’aile gauche. Ni Javier Pastore, ni Ezequiel Lavezzi, ni Jérémy Ménez, ni Lucas. Le jeune brésilien a toutefois marqué des points, notamment lors du Clasico, pendant l’absence de Cavani à droite. Il mérite d’être revu à son poste de prédilection. Cavani pourrait donc jouer ailier gauche, au poste où il a été aligné lorsqu’il est entré en jeu contre l’OM. Cavani a marqué dans la foulée… Un poste qui ne devrait pas spécialement le ravir. Cavani pourrait avoir l’impression (légitime) d’être trimballé de droite à gauche. Mais le collectif prime.

DANS L’AXE AVEC IBRAHIMOVIC…

La troisième solution serait d’aligner Edinson Cavani dans l’axe, avec Zlatan Ibrahimovic. Le problème, c’est que Laurent Blanc tient énormément à son 4-3-3. Paris dégage une force collective et une maîtrise de tous les instants dans cette organisation. Laurent Blanc n’a aucune raison d’innover ou de risquer de déséquilibrer son équipe. Il est très peu probable que Blanc change de système avant la fin de la saison. Le technicien doit donc impliquer au mieux Cavani tout en ne le frustrant pas. Car Manchester United et Chelsea sont à l’affût. Ces clubs ont des moyens. Et un certain José Mourinho sait se montrer très persuasif...

Articles liés