Accès direct au contenu

Foot - Mercato - FC Nantes

Mercato - FC Nantes : Pourquoi le FC Nantes a déjà mal géré l’après-Djordjevic

Filip Djordjevic devrait quitter le FC Nantes, libre, en fin de saison. Le club nantais n’a pas préparé de la meilleure des manières la suite lors de ce mercato hivernal… Explications.

C’est le feuilleton qui alimente le FC Nantes depuis plusieurs semaines. Quel avenir pour Filip Djordjevic, le meilleur buteur du club et la plus grosse valeur marchande du FC Nantes ? Sauf retournement de situation hautement improbable, Filip Djordjevic va quitter libre le FC Nantes en fin de saison. Il a refusé la proposition de prolongation de contrat de son président Waldemar Kita. Au grand dam de ce dernier, qui a multiplié les sorties médiatiques contre Djordjevic et son entourage. Le FC Nantes a cherché à le remplacer. Mais…

Mercato - FC Nantes : Les 5 raisons qui prouvent que la situation de Djordjevic va planter le FC Nantes

BEAUCOUP D’ATTAQUANTS VISÉS MAIS…

Le FC Nantes n’avait pas le choix. Sous la menace d’une interdiction de recrutement d’un an, une sanction qui pourrait tomber très prochainement, le FC Nantes devait anticiper le prochain mercato estival en janvier. Il fallait donc, dès ce mois de janvier, gérer l’après-Djordjevic. Deux attaquants étaient espérés. En effet, Ismaël Bangoura (7 matchs, 1 but) et Johan Audel (3 matchs, 0 but) ne semblent pas spécialement dans les petits papiers de Michel Der Zakarian . Le FC Nantes a donc multiplié les pistes. Le jeune attaquant polonais, Piotr Parzyszek, 20 ans, qui évolue en Hollande au club de Graschaap (2eme Division) mais aussi l’international algérien du FC Porto Nabil Ghilas, étaient notamment dans le viseur des Canaris. Mais aucun accord n’a été trouvé.

UN RECRUTEMENT CRITIQUÉ EN INTERNE

Finalement, dans l’urgence, le FC Nantes s’est fait prêter le 31 janvier l’attaquant Itay Shechter (26 ans) de Hapoël Tel-Aviv. Un attaquant qui n’offre pas vraiment de garanties. Un recrutement dans l’urgence qui n’a vraiment plu à Michel Der Zakarian, le coach nantais : « La direction me dit qu’on ne peut rien faire, c’est mon rôle de subir les choses (…) C’est comme ça, on n’a pas de cellule (ndlr : de recrutement), on est obligés de travailler différemment », a lancé Michel Der Zakarian. Réplique immédiate de Waldemar Kita : « Der Zakarian était au courant de tout, il faut arrêter de pleurer et être professionnel, respecter la direction» . Bref, Waldemar Kita est critiqué en interne, notamment sur sa gestion du mercato. Les polémiques se multiplient au sein du club depuis plusieurs semaines. Le club, qui avait réalisé une excellente première partie de saison pour son retour en Ligue 1, risque de souffrir lors de cette deuxième partie de saison. Mais aussi, et surtout, la saison prochaine…

Articles liés