Accès direct au contenu

Foot - Mercato - FC Nantes

Mercato - FC Nantes : Les 5 raisons qui prouvent que Kita va trop loin

Waldemar Kita, le président du FC Nantes, multiplie les déclarations depuis plusieurs semaines contre certains de ses joueurs ou son entraîneur. Le président nantais ne joue-t-il pas contre son camp ?

Tout allait bien, au FC Nantes, jusqu’à fin décembre. Tout juste promu, le club nantais a réalisé une première partie de saison honorable dans l’élite, pour son grand retour en Ligue 1. Le fidèle public de la Beaujoire était comblé. Tout semblait aller pour le mieux au club. Et puis le mercato est arrivé, les premiers matchs ratés aussi et Waldemar Kita a multiplié les prises de parole. Or, quand le président du FC Nantes parle, il ne fait jamais dans la langue de bois. Parfois, il va trop loin. Explications.

KITA A TROP ALLUMÉ DJORDJEVIC

En fin de contrat à la fin de la saison au FC Nantes, Filip Djordjevic a refusé de prolonger à Nantes. Au grand dam du président Kita : « Djordjevic ? Demandez lui vous-même où il veut aller parce qu’il ne le dit même pas au club ! » ou « Je trouve que c’est un peu dommage qu’il parte à la Lazio, qui est dans les derniers du championnat. C’est vrai qu’il y a un entraîneur serbe qui est là-bas, mais ce n’est pas comme ça qu’on choisit un club » . Waldemar Kita ne cesse « d’allumer » l’entourage de son attaquant depuis plusieurs semaines. Contre-productif ?

KITA AVAIT ANNONCÉ 6 RECRUES CET HIVER…

Le FC Nantes n’avait pas le choix cet hiver. Le club pourrait être interdit de recrutement pendant un an et devait donc être très actif en janvier. « On travaille très sérieusement sur quelques dossiers. Ce n'est pas toujours facile, il faut discuter avec l'entraîneur qui a un groupe. Je pense qu'il faut prendre deux défenseurs, deux attaquants et sûrement un très bon numéro 6 » , a expliqué Kita mi-janvier. Finalement, le FC Nantes a engagé trois joueurs seulement en fin de mercato, le défenseur danois d’Esbjerg, Kian Hansen, l’attaquant Itay Shechter de Hapoël Tel-Aviv et l’ancien joueur de Valenciennes, le milieu de terrain Rémi Gomis, laissé libre par Levante. Résultat, le staff est frustré.

… ET KITA A PARLÉ TROP VITE

Manifestement, le FC Nantes n’a pas réussi son mercato. Waldemar Kita le reconnaît volontiers, et balaye toutes les critiques internes. Il lui est notamment reproché de toujours travailler avec les mêmes agents. « Le mercato ne s’est pas passé comme on le souhaitait. Si on ne peut pas recruter en juin, ce sera plus compliqué, en termes de qualité et de quantité. Il est important de s’appuyer sur des gens de confiance, je sais qu’ils ne raconteront pas n’importe quoi. Vous me parlez de Fabrice Picot, mais il n’est pas plus important qu’un autre » , a assuré Kita.

KITA ALLUME (AUSSI) TROP DER ZAKARIAN

Michel Der Zakarian n’a pas caché sa déception sur le mercato effectué par son club : « Le mercato, c’est toujours complexe. Tu prends des joueurs qui n’ont pas de temps de jeu, à part l’Israélien. On va voir dans quel état de forme est Rémi Gomis » , a confié le coach début février. Réplique immédiate de son président dans L’Equipe : « S’il (Der Zakarian) ne comprend pas et qu’il faut que je passe par le journal pour lui dire, alors je lui dis ! Il était au courant de tout, il faut arrêter de pleurer et être professionnel, respecter la direction ». La deuxième partie de saison s’annonce électrique…

DEPUIS, LE FC NANTES TANGUE…

Depuis fin décembre, les résultats du FC Nantes sont moins bons. L’extrasportif, le mercato très moyennement géré et les saillies répétées du président nantais rejaillissent forcément sur le sportif. Cela perturbe un groupe. Djordjevic, lui, n’a plus marqué en Ligue 1 depuis le 10 novembre. Le FC Nantes n’a pris que quatre points sur les cinq derniers matchs de Ligue 1 et a été éliminé des deux coupes nationales… Les chiffres parlent d'eux-mêmes.

Articles liés