Accès direct au contenu

Foot - Mercato - FC Nantes

Mercato - FC Nantes : Pourquoi Nantes a mal géré l’affaire Djordjevic

Au grand dam de Waldemar Kita, Filip Djordjevic devrait quitter le FC Nantes libre en fin de saison. Une perte financière pour le club nantais.

Plus grosse valeur marchande du club, Filip Djordjevic devrait, sauf retournement de situation, quitter libre le FC Nantes en fin de saison. L’international serbe est sous contrat avec le club nantais jusqu’en juin 2014. Il a refusé la proposition de prolongation de contrat de son président Waldemar Kita. À l’instar de l’OL avec Bafé Gomis et Jimmy Briand, Nantes ne devrait pas gagner un centime avec le départ de son attaquant vedette, au club depuis 2008. La situation de Djordjevic agite le club depuis plusieurs jours et dans l’histoire, Nantes devrait être le grand perdant.

Mercato - FC Nantes : La liste du club pour le mercato d’hiver

DJORDJEVIC NE PARTIRA PAS CET HIVER…

Annoncé avec insistance à la Lazio, Filip Djordjevic a pourtant démenti dimanche tout accord avec le club italien. « Je vais rester à 100%. Il y a des clubs qui appellent mais rien n’est fait, ce n’est pas vrai que j’ai signé quelque part, rien de tout ça n’est vrai, je suis toujours au club et tout est ouvert. La Lazio ? Ça peut m’intéresser, je n’ai pas encore décidé ce que je vais faire à la fin de la saison. Je ne partirai pas avant la fin de saison » . Pour le FC Nantes, c’est la moins bonne des solutions. Djordjevic ne devrait pas partir cet hiver et Djordjevic ne devrait pas prolonger. La dernière chance pour Nantes de gagner un peu d’argent avec Djordjevic est de le vendre au plus vite, avant fin janvier.

… MAIS PARTIRA LIBRE EN JUIN 2014

Ces dernières semaines, la tension est clairement montée d’un cran entre l’entourage de Djordjevic et le président Kita. Ce dernier pensait pouvoir convaincre son joueur, en vain. Kita a fustigé l’entourage du joueur : « Il y a l’entourage de Djordjevic avec des gens qui parlent beaucoup, qui sont de sa nationalité. Ce sont eux qui vont toucher l’argent à sa place et il ne le comprend pas. Je recherche un attaquant depuis déjà deux ou trois mois. Je ne dirai jamais de mal de Filip (Djordjevic) parce que je l’ai protégé pendant six ans. Mais je reproche à son entourage très proche ou familial de faire des conneries » , expliquait le président nantais fin décembre sur RMC. Des propos qui n’ont pas arrangé les choses, loin de là. Depuis, une éventuelle prolongation paraît encore un peu plus improbable. Mais le feuilleton n’est peut-être pas terminé.

Articles liés