Foot
Euro U19 : Ces 3 pépites de l’équipe de France à suivre absolument

Après le célèbre tournoi de Toulon remporté par l’équipe de France U20, c’est au tour des U19 tricolores d’entrer en scène pour l’Euro (18 juin – 1er juillet). Un événement suivi par l’intégralité des écuries européennes en quête de nouveaux talents. Côté tricolore, voici trois pépites qu’il faudra suivre de très près. Elles risquent de flamber avec les Bleus cet été.

Warren Bondo (18 ans, Nancy)

On commence avec un petit phénomène de précocité. Jamais l’AS Nancy Lorraine n’avait fait signer de joueur professionnel aussi jeune (15 ans). Warren Bondo détient désormais ce record et il sera difficile à aller chercher… A seulement 18 ans, ce milieu de terrain n’a lui aussi pas le temps de « parler d’âge », comme un certain Kylian Mbappé. Depuis deux ans maintenant, il fait partie intégrante de l’effectif de l’ASNL, pensionnaire de Ligue 2. Cette saison, Warren Bondo a disputé 21 rencontres (1 but et 1 passe décisive au compteur). Encore une fois, avec un record, puisqu’il est devenu le plus jeune buteur de Ligue 2 cette saison.
 
En fin de contrat avec l’AS Nancy, Warren Bondo a vu son temps de jeu se réduire ces derniers mois. Ses dirigeants ont tenté de le retenir en prolongeant son contrat mais le dossier n’a pas pu aboutir. Comme révélé par le10sport.com, le jeune Bondo se dirige vers un départ et a clairement l’embarras du choix. Chassé par Montpellier, Nice ou encore Lille, le taulier du milieu de terrain de cette équipe de France U19 dispose également de pistes à l’étranger (Hambourg). Lors de cet Euro, il sera surveillé comme le lait sur le feu par les recruteurs… Très bon manieur de ballon, il a des qualités athlétiques qui lui permettent de tenir dans les duels et d’être très puissant à l’impact. Déjà très mature, avec son port de tête levé, Warren Bondo sait parfaitement éliminer, distribuer et créer des décalages. Avec le temps, il sera plus décisif devant le but et deviendra certainement un joueur de très haut-niveau. Ses qualités sont évidentes, sa trajectoire également. Didier Deschamps (ou Zinedine Zidane) peut être rassuré, la relève est déjà là.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par 🙈🙈 (@warren.bondo)

Salim Ben Seghir (19 ans, OM)

Allons faire un tour du côté du sud de la France, à présent, plus particulièrement du côté de Marseille. L’OM a su faire un joli coup l’an dernier en s’attachant les services d’un jeune joueur en provenance de l’OGC Nice, Salim Ben Seghir. Cet ailier de 19 ans représente l’un des plus grands espoirs du club avec sa nouvelle stratégie de formation et post-formation. Jorge Sampaoli l’avait notamment récompensé avec une entrée dans les toutes dernières minutes du match contre Montpellier le 10 avril dernier. Sa présence sur la feuille de match à 5 reprises témoigne des espoirs placés dans ce jeune joueur talentueux. À Nice, déjà, il avait goûté aux joies d’un match de Ligue 1, c’était le 29 novembre 2020, lors d’une rencontre contre Dijon.
 
Salim Ben Seghir, c’est le profil parfait pour tout casser à Marseille. Vif, rapide, technique, créateur et provocateur, il peut jouer à gauche comme à droite. Un gabarit de poche (1,74 m) avec un centre de gravité plutôt bas qui lui permet de changer de direction et de faire preuve d’une grande agilité. Une menace constante pour les défenses adverses qui pourrait être l’un des incontournables de cet Euro 2022. Si Landry Chauvin parvient à canaliser le jeune Ben Seghir et à exploiter son potentiel, les Bleus pourraient marcher sur n’importe quelle défense de ce championnat d’Europe… Un talent que l’on pourrait ensuite retrouver sous la tunique phocéenne. S’il réussit son Euro, et prouve une nouvelle fois sa belle progression, Jorge Sampaoli pourrait être tenter de l’intégrer dans la rotation. Après s’être fait « doubler » dans le dossier Mohamed-Ali Cho, l’OM cherche toujours un offensif de talent. Et s’il était déjà au club ?

Alan Virginius (19 ans, Sochaux)

Le dernier joueur à suivre chez les U19 français est un peu plus connu des observateurs. Il s’agit d’Alan Virginius, déjà bien identifié par les cellules de recrutement des grosses cylindrées européennes… A 19 ans, il évolue sous les couleurs du FC Sochaux. Comme son compère Warren Bondo, il fait conjuguer sa carrière avec talent et précocité. A seulement 17 ans, les dirigeants sochaliens lui ont fait signer un contrat de trois saisons. Et pour ses débuts en Ligue 2, en 15 rencontres, Virginius a répondu présent avec 3 buts et 2 passes décisives. S’il a manqué d’efficacité lors du dernier exercice, il doit lui-aussi composer avec une situation contractuelle qui « pose souci » à ses dirigeants. En fin de contrat, le Sochalien est sur le départ.

Comme révélé par le10sport.com, Anderlecht est chaud bouillant pour le récupérer et a lancé une offensive très concrète. Mayence est également de la partie, tout comme plusieurs écuries de Ligue 1. Mais Alan Virginius, comme ses représentants, veulent prendre leur temps. La priorité, c’est cet Euro avec l’équipe de France. Le reste viendra. D’autant que sa marge de progression est évidente, tout comme ses qualités naturelles. Avec plus de travail défensif et des progrès face au but, il sera difficile de trouver plus complet que l’ami Virginius à son poste, à son âge, en équipe de France…

La liste de Landry Chauvin pour l’Euro 2022 des U19
 
Gardiens : LO-TUTALA Thimothée (Tottenham) NGAPANDOUETNBU Simon (OM)
 
Défenseurs : CAMARA Ousmane (Paris FC), DOUKOURÉ Ismaël (RC Strasbourg), HADJAM Jaouen (Paris FC), PEREIRA Brayann (RC Lens), SEMDEO VARELA Jordan (AS Monaco), TOURÉ Souleymane Isaak (Le Havre), ZOUKROU Banhie Tanguy (ESTAC Troyes)
 
Milieux de terrain : ADELINE Martin (Stade de Reims), BA Abdoullah (Le Havre), BONDO Warren (AS Nancy-Lorraine), DA SILVA Florent (FC Villefranche-Beaujolais), DIOUF Andy (Stade Rennais),
 
Attaquants : ARCONTE Tairyk (AC Ajaccio), BEN SEGHIR Salim (OM), BONNY Ange-Yoan (Parme), CISSÉ Mohamed Lamine (AS Nancy-Lorraine), TCHAOUNA Loum (Stade Rennais), VIRGINIUS Alan (FC Sochaux-Montbéliard)
 
Le programme des matchs de l'Euro
Slovaquie le 18 juin 2022 à 17h30
Roumanie le 21 juin 2022 à 20h30
Italie le 24 juin 2022 à 17h30

Par Thomas Berthelot

Articles liés