NBA : Tony Parker vise un énorme coup, il a sa réponse
Passionné de football depuis le plus jeune âge, devenir journaliste sportif est rapidement devenu une évidence pour Hugo. Il se découvrira plus tard un amour pour la NBA, avant d’explorer d’autres horizons comme ceux de la Formule 1 et de la NFL.

Président de l’Asvel, Tony Parker aimerait bien attirer Nicolas Batum. Il y a quelques mois, l’ancien meneur de l’équipe de France avait confié qu’il y avait des discussions en ce sens. Un intérêt auquel a récemment répondu le principal intéressé. S’il n’a pas totalement fermé la porte à un retour dans l’Hexagone, il souhaite tout de même poursuivre sa carrière en NBA tant qu’il le peut.

L’été dernier, Tony Parker a réussi à attirer un de ses anciens coéquipiers en équipe de France, Nando De Colo. Le président de l’Asvel aimerait bien récidiver avec un autre international français : Nicolas Batum. Auprès micro de SKWEEK à la fin du mois d’octobre dernier, Tony Parker avait confié qu’il y avait « des discussions, on verra bien. » Désormais âgé de 34 ans, cela fait 15 ans que l’ailier évolue en NBA et il compte bien en profiter tant qu’il le peut.

« Tant que j’aurai la chance d’y rester, je le ferai »

Dans un entretien accordé à Mundo Deportivo, Nicolas Batum a répondu à l’intérêt de Tony Parker. S’il ne ferme pas la porte à un retour dans le championnat de France, qu’il a quitté en 2008, il souhaite tout de même rester dans la Grande Ligue pour le moment. « Je ne sais pas. La NBA me convient, mais peut-être, je ne sais pas. J’adore cette ligue, alors tant que j’aurai la chance d’y rester, je le ferai. Je joue dans la meilleure ligue du monde et dans la meilleure équipe du monde, alors je vais profiter de ce cadeau », a déclaré Nicolas Batum.

« Je prendrai ma retraite après les JO »

Il reste un an et demi de contrat au Français avec les Clippers, lui qui a prolongé récemment pour 22M€. Une chose est sûre, il a confirmé qu’il prendrait sa retraite internationale après les Jeux olympiques de 2024, comme il l’avait déjà fait auparavant : « Donc oui, je vais revenir (en sélection) et je prendrai ma retraite après les JO, c’est certain. Mais il me reste deux étés devant moi, deux grands étés même : celui-ci (2023) et un autre (2024). »

Articles liés