Accès direct au contenu

Basket

Basket - NBA : Les conseils de Kobe Bryant à LeBron James !

Selon Kobe Bryant, si LeBron James veut être considéré comme l’un des meilleurs joueurs de l'histoire de la NBA, il doit trouver le moyen de gagner tout seul.

LeBron James est-il le meilleur joueur de l’histoire NBA ? C’est une question à laquelle tous les spécialistes du basket tentent de répondre. Cependant, le sweep des Cavaliers lors des Finales face aux Warriors semble avoir mis un énorme plomb dans l’aile de LeBron James. En effet, King James et son équipe n’ont jamais réellement inquiété les coéquipiers de Stephen Curry. Un manque de répondant de la part de LeBron James qui a été pointé du doigt. S'il veut être considéré comme le meilleur joueur de l'histoire, il doit lui-même trouver les solutions, selon Kobe Bryant.

« Si j’étais Bron, je trouverais un moyen de gagner »

« Tout ce à quoi je pensais gamin c’était de remporter des titres. C’est tout ce qui m’importait. C’est comme ça que j’évaluais Michael. C’est comme ça que j’évaluais Bird. C’est comme ça que j’évaluais Magic. C’était juste une question de titres remportés. Tout le monde évalue les choses différemment et ce n’est pas un souci, moi je vous dis juste comment je juge ça. Si j’étais Bron, je trouverais un moyen de gagner. Tu veux remporter des titres, tu dois trouver des solutions. Michael m’a donné un très bon conseil après les finales 2008 : “Tu as tous les outils. Tu dois trouver comment faire en sorte que ces gars atteignent un niveau supérieur pour remporter ce titre.” lors des finales 2010 j’ai dit : “Écoutez, Boston a Ray Allen, Paul Pierce, Kevin Garnett, Sheed (Wallace), ils ont du talent, ils en ont partout.” C’était le premier superteam. Michael m’a entendu me lamenter à ce propos, et il m’a dit “C’est l’équipe que tu as, elle est comme ça, tu dois trouver des solutions avec ce que tu as. Il n’y a pas d’autre alternative.” Et c’est le défi qu’a LeBron. Tu as les éléments que tu as et tu dois essayer de trouver comment faire avec. Il n’y a pas d’excuse à ce stade. C’est lié à la façon dont tu construis l’équipe d’un point de vue émotionnel. Comment est-ce que tu les motives ? Le leadership ce n’est pas rendre ses coéquipiers meilleurs juste en leur passant le ballon. Ce n’est pas ça. C’est l’influence que vous avez sur eux pour qu’ils atteignent leur plein potentiel. Et parfois ce n’est pas joli joli. Parfois c’est un challenge, il y a des confrontations. Parfois il faut donner une petite tape dans le dos. Il faut trouver un équilibre de façon à ce que lorsque tu affrontes Golden State ou Boston, tes gars ont confiance dans le fait de pouvoir endosser un rôle plus important », a-t-il déclaré dans des propos rapportés par Basket Infos.

Articles liés