Accès direct au contenu

Basket

Basket - NBA : Le message fort de Giannis Antetokounmpo pour… son frère !

Les Bucks ne sont plus qu’à une victoire du titre après leur succès de la nuit dernière. Mais ce trophée, ils devront aller le chercher sans Thanasis Antetokounmpo, placé à l’isolement dans le cadre du protocole sanitaire. Au grand regret de Giannis, son frère.

Alors que tout le monde pensait que les Bucks étaient au fond du trou à 2-0 pour les Suns, Giannis Antetokounmpo a pris les choses en main. Résultat : Milwaukee mène désormais 3-2 et n’est qu’à une victoire d’un titre historique de champion NBA. Mais avant la rencontre de la nuit dernière, Giannis Antetokounmpo a accueilli une bien mauvaise nouvelle. Son frère, Thanasis, a été placé à l’isolement dans le cadre du protocole sanitaire. Et il n’a donc pas pu disputer le game 5. De quoi attrister le Greek Freak qui n’a pas manqué de joindre le malheureux juste après la rencontre.

« Il a sans doute enlevé son T-shirt, et commencé à défendre, à transpirer et à sauter sur son lit »

Dans des propos rapportés par Basket USAGiannis Antetokounmpo a fait part de sa déception de ne pas voir son frère sur le banc, tout en l’imaginant réagir à ce stressant game 5 : « C’était extrêmement difficile parce que je sais à quel point il voulait être ici et aider l’équipe, être autour de l’équipe et encourager l’équipe. Pour apporter l’énergie qu’il transmet toujours à tout le monde, parce que tout le monde ressent son énergie. Même si ça fait mal à tout le monde qu’il ne soit pas là, et à moi encore plus, nous devons quand même faire notre travail. On sait qu’il nous soutient. Il m’a envoyé des messages persos. Nous avons été en mesure de faire notre boulot même s’il n’était pas là pour apporter cette énergie qu’il donne tout le temps depuis le banc. Simplement parce que je le connais un peu mieux, il a sans doute hurler devant sa télé, et sur la dernière possession, il a sans doute enlevé son T-shirt, et commencé à défendre, à transpirer et à sauter sur son lit ! Une fois le match terminé, il m’a appelé en Facetime. Je pouvais voir qu’il était extrêmement heureux. Il a regardé la moindre seconde du match, et il nous a encouragés ».

Articles liés