Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Ces précisions sur l’avenir de Daniel Ricciardo chez Renault !

En fin de contrat chez Renault à l’issue de la saison, Daniel Ricciardo voit son avenir s’écrire en pointillés au sein de l’écurie française alors que la stratégie de son équipe pour le prolonger est remise en question par l’interruption de la Formule 1 en raison de la pandémie de COVID-19. 

Arrivé chez Renault pour la saison 2019 après plusieurs saisons passées au sein de Red Bull, Daniel Ricciardo a connu une première année en-dessous des attentes que sa venue avait suscitée. L’Australien n’a en effet terminé qu’en neuvième positon au classement des pilotes après une année difficile pour l’écurie française. Et si la saison 2020 aurait pu être l’occasion pour lui de rattraper le coup, le natif de Perth a vu ses plans être perturbés par la pandémie de COVID-19 ayant conduit à un report du coup d’envoi du championnat du monde, initialement prévu le 15 mars dernier lors du Grand Prix d'Australie. Et alors que le contrat de Daniel Ricciardo expirera à la fin de l’année, le plan initial de Renault était de prendre une décision quant à son avenir en constatant ses progrès - ou non - réalisés lors de ce deuxième exercice. Un plan finalement perturbé pour l’heure et qui conduit l’avenir de Daniel Ricciardo chez Renault à s’inscrire en pointillés. Et interrogé sur le sujet, le directeur général de Renault Sport Racing Cyril Abiteboul a reconnu qu’il était pour l’heure difficile d’envisager réellement quoi que ce soit tant que les courses n’ont pas repris, bien que des discussions aient déjà lieu dans ce contexte si particulier.

« L’absence de courses rend les choses plus compliquées pour prendre les bonnes décisions »

« C’est compliqué pour Daniel comme pour nous. On avait envie de voir l’esprit, la performance, la façon dont l’équipe fonctionnait au cours de cette deuxième année ensemble, quels progrès on avait effectués sur la voiture, voir aussi comment lui se sentait. On avait discuté d’un calendrier pour identifier les étapes clés où nous avions envie de parler. Tout ça, c’était dans un univers normal qui a volé en éclats depuis. Après, on se parle d’ores et déjà sur cet aspect-là, parce qu’il a envie de voir où il va. Je n’ai pas de grande révélation à vous faire. Daniel est une option pour nous, c’est une évidence. Mais on se doit d’en envisager d’autres. L’absence de courses rend les choses plus compliquées pour prendre les bonnes décisions, mais on ne pourra pas éternellement les reculer. On échange beaucoup avec Jérôme (Stoll, Président de Renault Sport Racing), Alain (Prost, directeur non-exécutif de Renault F1), et le comité de direction de Renault sur cette question car c’est un sujet stratégique », a expliqué Cyril Abiteboul à Auto Hebdo dans des propos rapportés par F1Only.fr.

Articles liés