Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Accident, IndyCar... L'incroyable aveu de Haas sur Romain Grosjean !

Toujours traumatisé par l'accident dont a été victime Romain Grosjean à Bahreïn la saison dernière, Gene Haas, propriétaire de l'écurie du même nom, a refusé de sponsoriser le pilote français en IndyCar de peur qu'il se tue.

L'accident de Romain Grosjean à Bahreïn est encore dans toutes les têtes. Il faut dire que le pilote français est sorti miraculeusement en vie des flammes de sa monoplace qui s'était coupé en deux. Et bien évidemment, au sein de l'écurie Haas, le traumatisme est encore présent. Gene Haas, le propriétaire de l'écurie américaine, est d'ailleurs revenu sur ce moment difficile. L'homme d'affaires, qui avait donné son accord de principe pour sponsoriser la suite de la carrière de Romain Grosjean, qui s'est engagé en IndyCar, via sa société Haas Automation, est revenu sur sa décision et ne financera pas la nouvelle aventure du Français. La raison ? la crainte d'un nouvel accident, cette fois-ci mortel. 

«Je lui ai dit que je ne pouvais pas envisager de lui donner de l’argent pour qu’il aille se tuer»

« J’étais ouvert à l’idée de le sponsoriser, mais après le terrible accident dont il a été victime, j’étais tout simplement heureux qu’il ait survécu à un tel crash, explique Haas. Il avait beau avoir complètement détruit la voiture, je ne pouvais qu’être heureux qu’il ait survécu. Vous savez, il a une femme et trois enfants, et je lui ai dit que je ne pouvais pas envisager de lui donner de l’argent pour qu’il aille se tuer. Je lui ai dit de rester chez lui et de prendre soin de sa famille. Il a échappé au pire. Si sa voiture avait pris un angle différent de quelques degrés, dans un sens ou dans l’autre, il n’aurait pas pu sortir par le Halo et il serait mort. Romain a donc eu énormément de chance. Et l’équipe a eu énormément de chance. Et je ne pouvais tout simplement pas m’imaginer devoir regarder en face une veuve ou ses enfants. Je ne pouvais pas le faire. Je lui ai donc dit : "Reste plutôt à la maison, je ne peux plus t’aider" », confie Gene Haas dans des propos rapportés par F1i.

Articles liés