Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Grosjean, sponsoring... Les révélations de Haas sur les incidents de Bahreïn !

Après sa carrière en Formule 1, Romain Grosjean souhaitait se lancer dans l’IndyCar. Le Français avait même demandé à Haas de le sponsoriser. Si le propriétaire de l’écurie semblait emballé, l’accident terrible de Grosjean lors du Grand Prix de Bahreïn l’a tout de suite refroidi.

Le 29 novembre dernier, le monde de la Formule 1 a été fortement secoué. Au départ du Grand Prix de BahreïnRomain Grosjean a été victime d’un grave accident. Le pilote français a échappé de peu à la mort, sa monoplace étant engloutie dans un brasier spectaculaire après s'être encastrée, sans doute à plus de 200km/h, dans un rail de sécurité. Un incident tragique qui a mis un terme de manière prématurée à la carrière du pilote français en Formule 1. Mais à peine quelques mois après cet effroyable accident, Romain Grosjean serait prêt à reprendre la course. Véritable passionné du sport automobile, le Français voudrait se lancer dans l’IndyCar. Grosjean avait même demandé à son ancienne écurie en F1, Haas, de bien vouloir le sponsoriser, bien avant son accident à Bahreïn. S’il était plutôt emballé au départ, Gene Haas a finalement décliné la proposition de Grosjean.

« Je lui ai dit ’reste à la maison, je ne peux plus t’aider’ »

Dans un entretien pour Racer, le président de l’écurie Haas F1 Team a avoué avoir été totalement traumatisé par l’accident de Grosjean en novembre dernier : « Il avait demandé si nous voulions le sponsoriser en IndyCar, et je pense qu’au début, j’étais ouvert à cette idée. Mais quand il s’est crashé à Bahreïn, j’étais vraiment heureux qu’il ne se soit pas tué. Il avait absolument détruit la voiture et j’étais très heureux qu’il ait survécu. Si vous compreniez vraiment ce qui s’est passé là-bas... si la voiture avait été à un angle différent de quelques degrés d’un côté ou de l’autre, il n’aurait pas pu sortir et il serait mort. Il a été extrêmement chanceux. Et l’équipe a été extrêmement chanceuse. Je ne pouvais pas imaginer devoir faire face à une veuve et ses enfants. Je ne pouvais pas. Je lui ai dit ’reste à la maison, je ne peux plus t’aider’. Vous savez, Grosjean est un sacré pilote. Il a de très bonnes journées, durant lesquelles je pense qu’il est parmi les meilleurs. Il aime piloter, et c’est son choix » a-t-il déclaré dans des propos relayés par Nextgen-auto.com.

Articles liés