Formule 1
F1 : Leclerc veut éviter une nouvelle catastrophe face à Verstappen

Après avoir connu une terrible déconvenue à Monaco puis à Bakou, Charles Leclerc aborde le Grand Prix du Canada avec la ferme volonté de refaire une partie de son retard sur Max Verstappen. Un duel qui va encore nous tenir en haleine tandis que Lewis Hamilton devrait encore subir le marsouinage de sa Mercedes. 

Ce week-end, le paddock a rendez-vous au Canada pour la neuvième manche du championnat du monde. Et c'est un petit évènement puisque ce Grand Prix emblématique fait son grand retour au calendrier après deux saisons d'absence à cause de la pandémie de Covid-19. Placé entre deux enchaînements en Europe, le GP du Canada va avoir une grande cette saison puisqu'il arrive notamment après une série de déception pour Charles Leclerc qui espère bien rebondir le plus rapidement possible et stopper la série de Red Bull qui a pris les dessus sur Ferrari depuis quelques semaines après des débuts compliqués. La course au titre sera donc l'enjeu majeur de ce Grand Prix. 

Leclerc n'a plus le droit à l'erreur

Et pour cause, Ferrari n'a plus le droit à l'erreur. L'écurie italienne vient d'enchaîner une terrible série. Trahi par sa mécanique à Barcelone et à Bakou, Charles Leclerc a été victime d'un choix tactique très contestable de son écurie à Monaco. Sur les trois dernières courses, le Monégasque été idéalement placé pour en remporter deux. A la place, il n'a pris que 12 points correspondants à sa quatrième place dans les rues de la Principauté. Bien insuffisant pour rêver à son premier titre mondial. Par conséquent, Charles Leclerc va devoir inverser la tendance à Montréal. En effet, une nouvelle contre-performance sur le circuit Gilles-Villeneuve pourrait bien coûter très cher puisque Max Verstappen a parfaitement profité des galères de Ferrari en remportant quatre des cinq derniers GP. Le champion du monde en titre sera encore à l'affût ce week-end et avec 34 points d'avance sur Charles Leclerc, il est en position de force dans la course à sa propre succession. Ferrari a donc intérêt à rapidement redresser la barre afin de ne pas devenir spectateur d'un duel Verstappen-Pérez pour le sacre mondial.

Une dernière galère pour Hamilton, Alpine compte sur sa pointe de vitesse

Derrière Ferrari et Red Bull, Mercedes s'attend encore à rester dans son no man's land. Depuis le début de saison, l'écurie championne du monde n'a pas la performance pour rivaliser avec les deux écuries de pointe, mais semble en même temps assez largement devant la concurrence. Mercedes a effectivement annoncé que l'écart avec Ferrari et Red Bull ne serait pas réduit avec le Grand Prix de Silverstone le 3 juillet. Une mauvaise nouvelle pour Lewis Hamilton qui est en grande difficulté dans sa monoplace principale victime du marsouinage. Le septuple champion du monde devra donc encore patienter avant de revenir dans la course pour les podiums. En attendant, George Russell sera toujours à l'affût d'éventuels pépins chez Ferrari ou Red Bull pour signer un nouveau beau résultat. 

Autre attente au Canada, les performances d'Alpine. Les monoplaces bleues ont impressionné à Bakou par leur pointe de vitesse et étaient très difficiles à doubler. « Nous avons montré que nous avions une bonne vitesse de pointe, donc nous espérons que cela nous aidera. L’objectif est de passer un bon week-end, de passer en revue notre programme sans problème, de hisser notre rythme en qualifications et de marquer de bons points le dimanche. J’ai déjà hâte de reprendre le volant », explique Esteban Ocon à Nextgen-auto.com. Il faut dire que le circuit Gilles-Villeneuve offre notamment une ligne droite très importante qui débouche sur la principale opportunité de doubler. En conservant cette pointe de vitesse, les Alpine pourraient donc avoir leur mot à dire.

Articles liés