Formule 1
F1 - GP du Canada : Esteban Ocon annonce la couleur

Après avoir le point de la dixième place lors du Grand Prix d’Azerbaïdjan, Esteban Ocon espère bien réitérer la même performance ce week-end lors du Grand Prix du Canada, qui fait son retour au calendrier après trois ans d’absence. Le pilote Alpine a justement livré ses impressions à propos du circuit Gilles-Villeneuve.

Après deux éditions annulées en 2020 puis en 2021 en raison de la pandémie de covid-19, le Grand Prix du Canada va enfin faire son grand retour au calendrier de la Formule 1 ce week-end. Une course qui succèdera au Grand Prix d’Azerbaïdjan, disputé dimanche dernier, qui a vu Esteban Ocon se classer à nouveau dans la zone des points, en franchissant le drapeau à damier à la dixième position. Un bon résultat pour le pilote Alpine, qui a signé dans les rues de Bakou son sixième top 10 de la saison en huit courses. Actuellement neuvième du championnat du Monde des pilotes avec ses 31 points marqués, le français peut s’appuyer sur la puissance de son moteur Renault, qui lui a permis de nombreuses fois cette saison d’atteindre des vitesses de pointe particulièrement élevées en ligne droite. Le profil du circuit urbain de Bakou, caractérisé par ses 2,2 kilomètres à pleine charge dans le dernier secteur, a justement permis au pilote de 25 ans de remonter une partie du peloton pour marquer de précieux points, alors qu’il s’était élancé de la treizième place sur la grille de départ. Alors que la neuvième manche du championnat du Monde 2022 aura lieu dans quelques jours sur le circuit Gilles-Villeneuve de Montréal, l’ancien pensionnaire de Force India et Racing Point a donné son avis sur la piste canadienne.

«Le GP du Canada sera un challenge différent»

« Je pense que le Grand Prix du Canada sera un challenge différent » a déclaré Esteban Ocon dans des propos rapportés par Motorsport.com. « Les lignes droites sont plus courtes, même si elles sont assez longues là-bas, et il faut passer davantage sur les vibreurs. C'est aussi un circuit assez bosselé. Ça va être intéressant parce que nous n'y sommes pas allés depuis longtemps » a ensuite ajouté le natif d’Evreux. Après deux saisons consécutives sans la moindre épreuve canadienne, les dix écuries vont devoir se refamiliariser avec l’asphalte montréalais, qui pourrait jouer des tours à certains pilotes. Le tricolore admet justement être dans le flou quant à l’état du circuit : « Nous savons qu'il y fait très froid en hiver et assez chaud en été, donc nous ne savons pas comment le tarmac a évolué. Espérons que ce ne sera pas trop mauvais, parce qu'avec ces voitures, les passages en ligne droite seront très impressionnants à regarder ». Le vainqueur du Grand Prix de Hongrie 2021 sera rapidement fixé sur la question, puisque les premiers tours de roue des monoplaces auront lieu dès vendredi, à l’occasion des deux premières séances d’essais libres du Grand Prix du Canada. Une manche où Ocon pourrait bien à nouveau offrir de précieux points à son écurie.

Articles liés