Formule 1
GP du Canada : Le doute est levé sur la participation d'Hamilton

En grande difficulté pendant et après le Grand Prix d’Azerbaïdjan, Lewis Hamilton a énormément souffert physiquement, au point que Toto Wolff, patron de Mercedes, a évoqué un possible forfait de son pilote pour la prochaine course au Canada. Mais le suspense autour de sa participation est désormais levé.

Les images ont surpris un grand nombre de fans et d’observateurs à l’issue du Grand Prix d’Azerbaïdjan, dimanche dernier. Arrivé à la quatrième place de l’épreuve, Lewis Hamilton, qui venait de garer sa voiture à l’entrée des stands, a connu toutes les peines du monde à s’extraire de son baquet. Le pilote Mercedes a mis plusieurs longues secondes pour sortir, incapable de trouver la force suffisante pour s’appuyer sur son halo. Le britannique a carrément eu besoin de l’aide d’un membre de son écurie pour finalement réussir à quitter son siège, restant ensuite un long moment les mains sur les cuisses pour récupérer de la course éprouvante qu’il venait de vivre. Pendant les cinquante-et-un tours parcourus sur le circuit urbain de Bakou, le septuple champion du Monde a vécu un véritable calvaire : il a dû composer avec le marsouinage de sa monoplace, dont il ne cesse d’être victime depuis la nouvelle réglementation de Formule 1 entrée en vigueur cette année. Malheureusement pour lui, son équipe avait effectué un mauvais réglage sur sa monoplace, qui n’a fait qu’amplifier et rendre plus violent les incessants rebonds subis. Décidément mal en point, Hamilton s’est même plaint d’avoir froid, alors qu’il roulait à plus de 340km/h dans les rues de la capitale azérie.

«Il sera de retour dans la voiture à Montréal»

Bref, le numéro 44 a grandement souffert physiquement, amenant même Toto Wolff, le patron de l’écurie Mercedes, à évoquer l’idée d’un potentiel forfait de son pilote lors du Grand Prix du Canada, qui aura lieu dès ce dimanche sur le circuit Gilles-Villeneuve. Mais le mystère autour de la participation de King Lewis à Montréal est désormais levé. C’est James Vowles, le directeur de la stratégie de l'équipe allemande, qui a annoncé la nouvelle : « J’ai le plaisir de vous annoncer que le Lewis était ici ce matin, à l’usine. J’ai passé quelques heures avec lui et il va bien. Il sera de retour dans la voiture à Montréal » a-t-il déclaré dans des propos rapportés par Nextgen-auto.com, avant d’ajouter : « C’est un athlète d’élite qui va repousser les limites de son endurance et de celle de la voiture. C’est ce que font les pilotes de Formule 1, c’est ce qui les rend exceptionnels ». Actuellement sixième au championnat du Monde des pilotes avec 62 points inscrits en huit courses, Lewis Hamilton sera donc bel et bien de la partie au Canada. Un pays que l’ancien pensionnaire de McLaren apprécie tout particulièrement, puisqu’il s’y est déjà imposé à sept reprises au cours de sa carrière. Mais vu les performances moyennes des Flèches d’Argent cette saison, il y a peu de chances que le pilote âgé de 37 ans monte sur la plus haute marche du podium une huitième fois ce week-end.

Articles liés