Formule 1
GP d'Azerbaïdjan : bataille en vue entre Verstappen et Perez

À l’aube du Grand Prix de Bakou, Max Verstappen tentera de remporter cette course qui lui file entre les doigts depuis tant d’années.

Après sept courses, le pilote néerlandais Max Verstappen domine le classement général de Formule 1 cette saison. Prochaine étape ? Bakou, un lieu qui ne lui réussit pas du tout où il ne s’est jamais imposé. Cette année pourrait être la bonne pour briser la malédiction.

Le champion maudit

En tête du classement général avec quatre victoires au compteur, Max Verstappen a maîtrisé la plupart des circuits durant sa carrière, mais celui de la ville de Bakou n'en fait certainement pas partie. Le champion du monde en titre a pris part à quatre reprises à ce Grand Prix au circuit assez atypique, il n’a franchi la ligne d’arrivée qu'une seule fois, en 2019 où il a pu terminer 4e. Le Grand Prix d'Azerbaïdjan a toujours été l'une de ces course atypiques en raison de la configuration du circuit. C’est notamment l'un des seuls Grands Prix où des pilotes ne faisant pas partie du trio de tête ont finalement réussi à terminer sur le podium.

Le circuit de Bakou s’étale sur 6 kilomètres, il s’agit du second Grand Prix le plus long du calendrier derrière celui de Belgique. Le parcours est conçu autour du centre historique de la ville. Il dispose d’une fausse ligne droite d’une distance de 2 200 mètres sur laquelle les 340 km/h sont souvent dépassées. En 2016, Valtteri Bottas avait battu le record de vitesse avec 378 km/h sur cette même ligne droite. Les rues sont tellement étroites qu’une seule monoplace peut y passer à certains endroits du parcours. Contrairement aux autres tracés urbains, le parcours de Bakou dispose de plus d’espace pour dépasser. 

En 2017, alors que Max Verstappen est à la lutte avec Sergio Pérez, son moteur se casse. En 2018, il commet une erreur de jugement et se crashe avec son compatriote de chez Red Bull Daniel Ricciardo. En 2021, alors qu’il était en tête, le Néerlandais est victime d’une crevaison en pleine vitesse ce qui le contraint à abandonner. Aujourd’hui, Verstappen a les yeux rivés sur ce week-end alors qu'il cherche à briser la malédiction. Dans la préparation de la course, il a déclaré : « J'ai hâte de retourner à Bakou, nous avons des affaires inachevées ici après l'année dernière. C’est une piste délicate avec de grandes zones de freinage et des échappatoires serrés, trouver le meilleur réglage pour la voiture sera difficile pour s'assurer d’avoir le niveau d’aileron correct. » L’heure de la revanche a sonné pour le leader du classement général.

Duel entre Red Bull au programme

Après sa victoire sur le Grand Prix de Monaco, Sergio Perez représente la plus grande menace pour Verstappen à Bakou. Vainqueur l'an dernier en Azerbaïdjan et actuel troisième au classement général, le Mexicain ne cesse de progresser. En plus de sa victoire à Monaco, il a réalisé trois autres podiums cette saison en Australie, à Émilie-Romagne et en Espagne. Il tentera de décrocher une deuxième victoire consécutive, avec l'espoir de devenir le premier pilote à remporter à deux reprises le Grand Prix de Bakou. Il est aujourd’hui un véritable prétendant au titre de champion du monde, à seulement 15 points de Max Verstappen.

Après avoir prolongé de deux ans chez Red Bull, il voit encore plus grand. Problème, la stratégie du constructeur favorise le Néerlandais. Lors du Grand Prix d’Espagne, Sergio Perez avait peu apprécié le fait qu’on lui demande de s’effacer pour permettre à Verstappen de l’emporter. Finissant deuxième il n’avait pas caché sa déception : « Je suis content pour l'équipe mais nous en reparlerons plus tard » avait-il déclaré après la course. Le directeur de l’écurie Red Bull, Christian Horner, a cependant estimé que son équipe avait fait le bon choix et que Perez le comprendrait par la suite. Un bon signe pour le néerlandais ? Max Verstappen sera favori à Bakou pour signer sa première victoire en Azerbaïdjan mais attention à Sergio Perez qui a déjà gagné ici et qui pourrait récidiver, lui qui est en pleine confiance. Nous risquons d’assister à un nouveau duel entre les pilotes Red Bull pour la victoire finale mais avec quel dénouement ?

Articles liés