Accès direct au contenu

  1. 9h35 Tour de France : Les fois où le Tour s’est joué la première semaine
  2. 9h30 Mercato - OM : Tudor, De Zerbi, Stéphan… Longoria a choisi le successeur de Sampaoli
  3. 9h15 Mercato - OM : Avant de partir, Jorge Sampaoli a réclamé une piste XXL du PSG
  4. 9h10 Transferts - PSG : Pour Lewandowski, le Barça prépare une opération à 200M€
  5. 9h00 Mercato - OM : Payet, Mandanda… La réaction du vestiaire de l’OM au départ de Sampaoli
Formule 1

F1 : Verstappen, Leclerc, Mercedes... L’historique du GP de Bakou

Deux semaines après Monaco, les pilotes de F1 retrouveront un nouveau tracé urbain avec le Grand Prix d’Azerbaïdjan ce week-end. Depuis l’apparition de la piste de Bakou dans le calendrier en 2016, la course a plutôt souri à Mercedes contrairement à Max Verstappen. Malgré un début de saison très délicat, l’écurie allemande pourrait bien tirer son épingle du jeu.

Après une piste aussi technique que celle de Monaco, les pilotes de F1 vont pouvoir s’amuser un peu avec le Grand Prix d’Azerbaïdjan. Malgré son statut de circuit urbain, le tracé de Bakou - composée de 20 virages et longue de 6,003 km - s’est fait une place dans le monde de la F1 depuis son arrivée sur le calendrier en 2016 et propose une course beaucoup plus rythmée et rapide que celle monégasque, notamment entre le virage 16 et le virage 1 où les pilotes pourront pousser leurs voitures au maximum de leur capacité. Max Verstappen jouera gros ce week-end. Le leader du classement général ne dispose que d’un léger avantage sur son dauphin Charles Leclerc (9 points d’écarts) alors que son coéquipier Sergio Pérez n’est pas très loin non plus suite à sa victoire à Monaco (15 points). Max Verstappen devra donc tout donner pour conserver sa place de leader sur un circuit qui ne lui a pas vraiment réussi au cours de sa carrière.

Verstappen a souvent été en mauvaise posture à Bakou, contrairement à Leclerc et Pérez

En effet, le Néerlandais n’a été en mesure de terminer le Grand Prix d’Azerbaïdjan qu’à deux reprises (8e en 2016, 4e en 2019). Autrement, le pilote de Red Bull a toujours été contraint d’abandonner en cours de route après des accidents plus ou moins spectaculaires. Mais l’écurie autrichienne pourra aussi compter sur un atout de taille avec Sergio Pérez. Le coéquipier de Max Verstappen a toujours affiché de plutôt bons résultats à Bakou (3e en 2016, abandon en 2017, 3e en 2018, 6e en 2019, 1er en 2021) et pourrait donc être en mesure de décrocher une deuxième victoire d’affilée après son succès à Monaco le 29 mai dernier. Pour Charles Leclerc - concurrent direct de Max Verstappen dans la course au titre - le constat est assez similaire au Mexicain. Au fil des années, le Monégasque a toujours semblé plus à l’aise sur la piste de Bakou. Ses résultats et ses classements se sont améliorés de saison en saison au Grand Prix d’Azerbaïdjan (6e en 2018, 5e en 2019, 4e en 2021). Le pilote de Ferrari a même signé la pole position lors des qualifications en 2021, chose que Max Verstappen n’a jamais réussi à faire en cinq week-ends disputés sur ce tracé. Charles Leclerc détient également le record du tour le plus rapide en course, effectué en 1’43’’009 en 2019, et pourrait donc avoir un sérieux coup à jouer ce week-end, au même titre que Mercedes.

Mercedes souvent en réussite en Azerbaïdjan

Malgré un début de saison très délicat suite à la nouvelle réglementation entrée en vigueur en 2022, l’écurie allemande va retrouver un circuit qui lui a beaucoup réussi par le passé. Sur les cinq courses qui ont eu lieu depuis l'apparition du Grand Prix d'Azerbaïdjan sur le calendrier, l’équipe de Toto Wolff a signé la pole position à trois reprises (Nico Rosberg en 2016, Lewis Hamilton en 2017 et Valtteri Bottas en 2019) pour autant de victoires. Lewis Hamilton, seul rescapé des vainqueurs de Mercedes à Bakou, pourrait donc avoir quelques cartes à jouer à condition que sa voiture le permette. George Russell, plus à l’aise que son compatriote avec sa monoplace, pourrait lui aussi obtenir un bon résultat pour Mercedes et essayer de rattraper son retard sur le top 3 du classement des pilotes (composé de Sergio Pérez, Charles Leclerc et Max Verstappen). Il est important de rappeler que sur les cinq éditions précédentes, le Grand Prix d’Azerbaïdjan a connu cinq vainqueurs différents (Nico Rosberg en 2016, Daniel Ricciardo en 2017, Lewis Hamilton en 2018, Valtteri Bottas en 2019, Sergio Pérez en 2021). Un nouveau nom pourrait donc s’ajouter à cette liste ce week-end. La course promet d’être intéressante à suivre.

Articles liés