Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Rafinha, Kean... Le réseau de Leonardo a tourné à plein régime !

Au cœur d'un mercato impacté par la crise sanitaire, le PSG, comme la plupart des clubs européens, a dû se montrer créatif sur le marché. C'est donc ce qu'a fait Leonardo qui s'est appuyé sur son réseau pour renforcer l'effectif de Thomas Tuchel. Analyse.

Chose promise, chose due. Quelques heures avant la fin du mercato, Leonardo évoquait la nécessité d'être « créatifs » sur ce marché largement marqué par le crise sanitaire qui a impacté les finances de l'immense majorité des clubs européens. Et le PSG n'a pas échappé à cette règle. « Les derniers jours sont toujours un peu instables, il peut se passer beaucoup de choses (...) On cherche des opportunités, c'est la vérité », ajoutait le directeur sportif parisien, à deux jours de la fermeture. Et Leonardo n'avait pas menti. Non seulement, il y a eu beaucoup de mouvements, mais surtout, il a poussé à l'extrême le concept de créativité obtenant le prêt sec de Moise Kean en difficulté à Everton, mais également le prêt de Danilo Pereira pour 4M€ assorti d'une option d'achat de 16M€ qui sera levée si le PSG termine à l'une des deux premières places en Ligue 1. C'est donc un transfert déguisé. Enfin, dans les ultimes instants du mercato, Leonardo a sauté sur une énorme occasion en obtenant le transfert définitif de Rafinha pour 0€, avec simplement 3M€ de bonus ainsi qu'un pourcentage à la revente. Dans la dernière ligne droite du mercato, le directeur sportif du PSG a fait chauffer son téléphone en mettant à contribution son réseau.

L'opportunité Jorge Mendes

Pour commencer, Leonardo a profiter de son rapprochement avec Jorge Mendes. Comme révélé en exclusivité par le10sport.com, le 17 juillet dernier, le directeur sportif du PSG s'est grandement rapproché de l'agent portugais qui gère notamment les intérêts de Cristiano Ronaldo. Et cette nouvelle proximité entre les deux hommes aurait permis de boucler l'arrivée de Danilo Pereira. Selon L'Equipe, Jorge Mendes serait intervenu pour mettre en relation les deux parties et ainsi faciliter ce deal qui s'est bouclé dans le money time du mercato. Un scénario qui correspond aux récentes déclarations de Daniel Lorenz, l'agent de Danilo Pereira, qui expliquait que ce dossier est allé très vite. « La semaine avant que le marché ne ferme, le PSG, via Leonardo, a trouvé mon approche intéressante et a posé quelques questions. Peu après le match de Porto (face à Maritimo), il a contacté directement le club et a trouvé un accord de principe. Ce n’est qu’après ce match face à Maritimo que Danilo a été mis au courant. Cela a été très rapide », expliquait-il récemment à Record. L'arrivée de Danilo Pereira ne correspondant pas aux critères habituels de recrutement de Leonardo, ni à son réseau. L'entremise de Jorge Mendes aurait donc permis au PSG de saisir cette belle opportunité.

Les amis Raiola et Mazinho

Pour les autres recrues arrivées dans le money time, Leonardo a utilisé des voies plus traditionnelles, restant fidèle à son réseau le plus proche. C'est ainsi que le directeur sportif du PSG a profité de sa relation privilégiée avec Mino Raiola pour obtenir le prêt de Moise Kean. L'attaquant italien était en difficulté à Everton et ne répondait donc pas à première vue aux critères de recherche du club de la capitale. Mais compte tenu de l'urgence de la situation, Leonardo a fait jouer sa proximité avec l'influent agent qui gère notamment les intérêts de Zlatan Ibrahimovic. Enfin, le dirigeant italo-brésilien a réservé une dernière surprise dans les ultimes secondes du mercato en allant chercher Rafinha contre attente pour une somme dérisoire. En effet, le joueur du Barça s'est engagé définitivement avec le PSG sans qu'aucune indemnité de transfert ne soit déboursée. Des bonus pouvant atteindre 3M€ et un pourcentage à la revente estimée à 35% auront suffi à convaincre le club catalan de lâcher son joueur qui a réalisé une première prestation très convaincante face à Nîmes vendredi soir (4-0). Et comme le souligne L'Equipe, là encore Leonardo a fait jouer son réseau puisque Rafinha, en plus d'être le frère de Thiago Alcantara, est le fils de Mazinho ancien international brésilien qui a notamment remporté la Coupe du monde 1994 aux côtés d'un certain... Leonardo ! Les deux hommes sont restés amis, ce qui a forcément facilité les négociations. Autrement dit, le recrutement estival du PSG porte clairement le sceau de son directeur sportif qui, un an après avoir accédé aux requêtes de Thomas Tuchel en recrutant notamment Abdou Diallo ou encore Idrissa Gueye, a repris la main sur le mercato, mais également sur le club en plaçant des hommes à lui au sein d'un vestiaire qui n'est pas totalement acquis à sa cause. La méthode Leonardo a donc frappé !

Articles liés