Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Messi, Mbappé, Neymar… Le projet légendaire du Qatar est possible !

Sous contrat jusqu’en juin prochain avec le FC Barcelone, Lionel Messi pourrait rapidement devenir la priorité du Paris Saint-Germain. Le club cherche dans le même temps à prolonger ses deux stars, Kylian Mbappé et Neymar, deux objectifs qui semblent difficilement conciliables sur le plan économique, mais le Qatar peut tout de même garder un léger espoir. 

Jusqu’à quel point la crise économique engendrée par l’épidémie de Covid-19 viendra bouleverser le prochain mercato estival ? Tous les clubs sont aujourd’hui frappés de plein fouet par cette pandémie mondiale, mais cela n’empêche pas certains d’entre eux de se montrer très ambitieux, à l’instar du PSG. Habitués à frapper fort sur le marché des transferts, les Parisiens souhaitent avant tout aujourd’hui prolonger les contrats de ses deux stars, Kylian Mbappé et Neymar. Le club semble proche du but avec le Brésilien, mais la situation est radicalement différente avec le champion du monde tricolore, en plein doute pour son avenir alors que le Real Madrid rêve de mettre la main sur lui. Les discussions sont toujours en cours, et cela n’empêche pas le PSG d’être à l’affût d’un autre gros dossier : Lionel Messi. L’Argentin du FC Barcelone sera libre à l’issue de la saison et n’a toujours pas tranché pour son avenir. Désireux de partir l’été dernier, le sextuple Ballon d’Or veut connaître l’identité du prochain président blaugrana avant de prendre une décision, et le PSG ne se prive pas en attendant pour draguer publiquement l’attaquant de 33 ans. « Les grands joueurs comme Messi seront toujours mis sur la liste du PSG. Mais ce n'est bien sûr pas le moment d'en parler, ni d'y rêver. (...) Mais on est assis à la grande table de ceux qui suivent le dossier de près », confiait Leonardo en janvier dernier, quelques semaines après l’énorme appel du pied de Neymar en direction de son ancien coéquipier du Barça : « Ce que je désire le plus, c'est rejouer avec lui, avait-il expliqué au micro d’ESPN après la victoire sur la pelouse de Manchester United. En profiter encore avec lui sur le terrain. Où je le ferais jouer ? N'importe où, ce n'est pas un problème, même à ma place ! Il faudrait essayer la saison prochaine. » Une question se pose néanmoins, le PSG peut-il financer l’arrivée de Lionel Messi tout en conservant Neymar et Kylian Mbappé dans son effectif ?

« Vu le tarif, Messi devra absolument faire des concessions » 

À première vue, on aurait tendance à penser que non. Le contrat colossal perçu par Lionel Messi au FC Barcelone semble en effet incompatible avec les grosses pertes enregistrées par le PSG. Le quotidien El Mundo révélait le 31 janvier dernier que le contrat actuel de l’Argentin prévoyait plus de 555M€ de revenus entre novembre 2017, date de sa dernière prolongation, et juin 2021. Dans le même temps, le PSG a déjà enregistré un déficit de 125.8M€ pour la saison 2019-2020 selon une étude de l’agence KMPG et prévoit plus de 200M€ de perte d’ici la fin de l’exercice actuel. « Dans les couloirs du PSG, la priorité reste la même : prolonger les contrats de Neymar et de Kylian Mbappé. Mais on dit aussi, que si Messi venait à être libre et décidait donc de quitter le FC Barcelone, le PSG se penchera sérieusement sur sa situation, expliquait en début d’année Julien Laurens, journaliste à ESPN. Mais le PSG ne peut pas se permettre d’avoir Messi, Neymar ET Mbappé à la pointe de son attaque l’année prochaine, d’un point de vue financier. Neymar pointe à 36M€ à l’année, Mbappé à 24M€ et Messi à 50M€ nets. Mais au PSG, on ne perd pas espoir et on estime que si Messi baissait son salaire, une opération de cette envergure et une attaque de cette puissance est tout à fait possible. » Une arrivée de Lionel Messi au PSG deviendrait alors réalisable si le joueur acceptait de faire des concessions, mais cette option pourrait finalement devenir une obligation dans le contexte actuel pour la star du FC Barcelone. En effet, le club culé ne peut pas non plus se permettre d’offrir un nouveau contrat colossal à son joueur, qui n’apparaît plus en position de force. « Vu le tarif, Messi devra absolument faire des concessions. Il doit comprendre que ce n’est plus lui le maître du jeu, analysait l’économiste Pierre Rondeau pour France Football le 9 février. Personne ne peut se le payer à ce tarif après la crise du Covid. C’est impossible. S’il veut continuer à jouer au football de haut niveau, il sera obligé d’écouter les propositions des clubs. D’autant qu’il ne faudra pas oublier la prime à la signature. »

La Superligue, un moyen pour le PSG de rêver avec Messi ?

Le PSG fait face à un autre obstacle de taille dans ce dossier. Si le Qatar dispose de puissantes ressources financières, les ambitions de l’Émir sont freinées par le fair-play financier de l’UEFA. Malgré l´assouplissement de ce dernier, le club de la capitale n’est pas libre sur le marché, obligeant alors les Qataris à mettre en place un montage financier complexe s’ils décidaient de réunir Lionel Messi, Kylian Mbappé et Neymar dans la même équipe. « Il faudrait faire comme avec David Beckham. À l’époque, il avait été payé à travers des fondations, expliquant ne quasi rien toucher pour jouer. Quelques années plus tard, les Qataris ont investi dans son club à Miami, confiait Pierre Rondeau dans France Football. Messi peut très bien toucher le minimum à 3500€ par mois et être payé par une grande marque qatarie de son côté, via un montage à l’international. Paris peut faire ce qu’on appelle de l’optimisation salariale. Ou alors, on assiste à l’uberisation du football. Messi devient indépendant et est payé par une entreprise qatarie. Mais le PSG ne pourra pas verser les salaires de trois stars en même temps. Impossible. » Payer Messi sans réellement le payer ? Cela serait alors l’unique moyen pour permettre au PSG de rêver encore plus grand, à moins finalement qu’il n’y ait plus du tout de fair-play financier. Ces dernières semaines, les spéculations sont nombreuses sur l’avenir du football européen, et la possible création d’une Superligue indépendante de l’UEFA réunissant les cadors du Vieux-Continent. Ce projet emballerait tout cas le PSG, et Daniel Riolo y voit là une opportunité pour le club de la capitale de starifier encore un peu plus son effectif. « Le fair-play financier, c’est dans le cadre de l’UEFA. Comme il risque de se passer beaucoup de choses avec la refonte de certaines compétitions, si demain il y a une Superligue, je pense que tout le monde va s’en caguer du fair-play financier », a confié ce mardi le journaliste de RMC sur la chaîne YouTube de la Team Barbet, au moment d’évoquer les chances de voir arrivée Lionel Messi cet été du côté du Parc des Princes. Qui a dit que le PSG ne pouvait pas construire la plus grande attaque de son histoire en pleine crise du Covid-19 ?

Articles liés