Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : L'opération colossale à 60M€ de Leonardo est en grand danger !

Contraint de vendre avant de se renforcer, le PSG doit trouver environ 60M€ d'ici le 5 octobre. Et malgré un effectif pléthorique, les occasions de réaliser de grosses ventes sont assez minces ce qui complique la tâche de Leonardo.

Depuis l'ouverture du mercato, le Paris Saint-Germain s'est contenté de faire du neuf avec du vieux. Autrement dit, Leonardo privilégie pour le moment l'aspect économique. C'est la raison pour laquelle, après avoir bouclé le transfert définitif de Mauro Icardi pour 50M€, hors bonus, le directeur sportif du PSG a décidé de prolonger le contrat de Layvin Kurzawa et de lever l'option d'achat de Sergio Rico. Et ce n'est pas tout puisque Leonardo aurait finalement décidé de conserver Eric Maxim Choupo-Moting. C'est une nouvelle preuve de la situation économique compliquée à Paris qui va devoir vendre avant de se renforcer comme le dirigeant brésilien l'expliquait sur le plateau du Canal Football Club : « On a besoin de faire sortir des joueurs, notamment à travers des ventes, mais ce n'est pas facile. Chaque club a fait un investissement, et on a fait Icardi. C'est un grand investissement sur un attaquant. Icardi ce n'est pas l'année passée, c'est maintenant. Après, on doit aussi penser à être créatif sur ce qu'on peut faire. » Un message peu rassurant d'autant plus que L'Equipe révélait récemment que le PSG devait trouver entre 60 et 70M€ d'ici la fin du mercato afin de compenser les pertes liées à la crise sanitaire. 

Areola et Draxler ne font pas rapporter gros

Dans cette optique, deux joueurs ont rapidement été identifiés comme ceux à vendre en priorité, à savoir Alphonse Areola et Julian Draxler. Le portier champion du monde est barré par la concurrence de Keylor Navas et Sergio Rico a été conservé pour être sa doublure tandis que l'international allemand n'a plus qu'un an de contrat et n'entre plus réellement dans les plans du PSG. Mais surtout, les deux possèdent un salaire très élevé et leur départ allégerait de façon importante la masse salariale parisienne. Cependant, leur vente ne devrait pas permettre aux Parisiens d'empocher une grosse indemnité de transfert. En effet, comme l'explique L'Equipe, le PSG réclamerait entre 8 et 10M€ pour Alphonse Areola dont le contrat court pourtant jusqu'en juin 2023. Il faut dire que peu de clubs sont en mesure de répondre aux exigences salariales du portier formé à Paris, qui touche près de 700 000€ par mois, ce qui contraint Leonardo à ne pas se montrer trop gourmand. Rennes et Fulham seraient notamment à l'affût. Concernant Julian Draxler, c'est la proximité de l'échéance de son contrat qui pose problème. L'Allemand n'a plus qu'un an de contrat au PSG ce qui diminue sa valeur, tout comme son imposant salaire. Comme révélé en exclusivité par le10sport.com, le Bayer Leverkusen, qui a vendu Kai Havertz pour 100M€ à Chelsea, a les moyens de s'offrir Julian Draxler. Mais là encore, il ne faut pas s'attendre à une importante indemnité de transfert alors que des clubs anglais, en dehors du top 6, se seraient également positionnés.

Leonardo a peu d'options pour renflouer les caisses

Désormais, comment faire pour trouver 60M€ ? Les options sont rares compte tenu de la difficulté de ce marché impacté par la crise sanitaire. Aucune star ne partira cet été, il faut donc se tourner vers des seconds couteaux en tentant de les placer en Angleterre, seul marché qui semble encore en mesure d'investir de manière importante. Comme révélé en exclusivité par le10sport.com, et confirmé par L'Equipe, Idrissa Gueye, qui possède toujours une belle cote en Premier League, pourrait bien être sacrifié un an après avoir été recruté pour 30M€. L'autre espoir pour Leonardo serait que les pourcentages à la revente inclus dans les transactions des jeunes parisiens vendus ces deux dernières années portent enfin leur fruit. Dans cette optique, on pense à Odsonne Edouard pour lequel le PSG pourrait récupérer 40% d'une éventuelle vente, ou encore Jonathan Ikoné, dont 50% sur une future vente tomberaient dans les caisses parisiennes. Et cela tombe bien puisque ces deux joueurs sont annoncés dans le viseur de nombreux clubs anglais. A un degré moindre, Moussa Diaby ou encore Christopher Nkunku sont également concernés, mais il y a moins de chance qu'ils soient vendus cet été. Autrement dit, Leonardo va scruter avec attention la situation des anciennes pépites parisiennes.

Articles liés