Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Comment Paris a manqué le coche pour Hernandez

Ayant vécu une première saison mitigée au Bayern Munich entre blessures et temps de jeu pas optimal, Lucas Hernandez a été annoncé sur le départ et proche du PSG. Néanmoins, le champion du monde tricolore va rester au Bayern cet été, et ce pour plusieurs raisons.

Après huit saisons passées au sein du club de la capitale, Thiago Silva va faire ses adieux au PSG à la fin de la saison, à savoir en août prochain. Leonardo scrute le marché dans l’optique de lui dénicher un successeur. À la mi-juin, la Cadena SER lâchait une petite bombe en expliquant que le PSG s’intéressait de près à Lucas Hernandez. Des confirmations de Sport BILD, de Foot Mercato et de RMC Sport ont suivies. Le10sport.com vous révélait même dans la foulée de l’annonce du départ de Tanguy Kouassi pour le Bayern Munich, que des échanges avaient eu lieu entre le PSG et le club bavarois pour un transfert échelonné de Lucas Hernandez. De quoi permettre au PSG et à ses supporters d’espérer mettre la main sur le champion du monde tricolore capable d’évoluer au poste de défenseur central ainsi que de latéral gauche. Néanmoins, le Bayern Munich et Hernandez devraient jouer un sale tour au PSG.

Le Bayern Munich a contre-attaqué

Ayant recruté Lucas Hernandez en provenance de l’Atletico de Madrid contre la somme de 80M€, le Bayern Munich ne se montre clairement pas en faveur d’une vente du champion du monde pour qui l’investissement effectué se justifiera sur le moyen terme. C’est du moins le message que le directeur sportif du club bavarois a récemment fait passer. « Nous ne l'avons pas encore vu en pleine forme, il a eu un début difficile avec ses blessures, ce qui bien sûr ne lui convenait pas. Vous l'associez toujours au montant de son transfert, mais je suis sûr que Lucas développera pleinement et apportera ses qualités et deviendra précieux pour l'équipe. J'ai entièrement confiance en lui. C'est un très bon gars avec un fort caractère. C'est un gagnant ». Pour Kicker, Hasan Salihamidžić s’est donc montré très clair concernant le dossier Hernandez. D’autant plus que David Alaba et Jerome Boateng qui ont souvent occupé la charnière centrale du Bayern Munich à la fin de la saison, ne disposent d’un contrat courant que jusqu’en juin 2021. Bien que les négociations devraient s’intensifier dans les prochaines semaines pour leurs prolongations de contrat respectives, l’incertitude règne autour de l’avenir des deux internationaux. Alors que d’un autre côté, Lucas Hernandez est contractuellement lié jusqu’en juin 2024. Cette saison, le Français n’a certes pas été épargné par les blessures, ce qui ne lui a permis de débuter que 10 matchs de Bundesliga. Néanmoins, le Bayern Munich fonde de grands espoirs en son champion du monde.

Adopté au Bayern Munich, Hernandez sur les traces de Lizarazu ?

Lors d’une longue interview accordée à Sport1, Karl-Heinz Rummenigge s’est empressé de mettre un terme aux rumeurs de transfert pour Lucas Hernandez. « Une vente à 50M€ ? Ce serait une erreur d'un point de vue commercial. Je pense aussi que ça en serait une sportivement. Nous lui donnerons la chance de montrer sa classe l'année prochaine. Un transfert n'est pas prévu ». a d’abord assuré le président du conseil d’administration du Bayern Munich avant de se pencher sur ses difficultés naturelles qui lui font penser aux débuts d’un certain Bixente Lizarazu en Bavière. « Peut-être que nous ne lui avons pas rendu service en lui imposant un tel précepte tout de suite (ndlr de meilleur défenseur central de Bundesliga). Nous sommes tous convaincus qu'il est le bon joueur pour le club, ayant disputé une excellente Coupe du monde 2018 en tant qu'arrière gauche et à l'Atlético de Madrid en défense centrale au plus haut niveau. Nous l'avons suivi en permanence depuis la Coupe du monde, et avec lui nous pouvons couvrir deux postes. Ce type a coûté très cher, 80M€, mais il ne faut pas oublier qu'il a été gravement blessé à deux reprises. Laissez-moi vous donner un exemple. Je me souviens encore de la première année de Bixente Lizarazu parmi nous. Il est arrivé chez nous en 1997 et la première année a été un drame. C'était un grand joueur défensif. Rétrospectivement, l'un des meilleurs transferts que nous ayons jamais effectués au Bayern Munich. Qualitativement et aussi en tant qu'homme. La première année, il a subi une opération de l'aine en décembre et elle n'a pas eu lieu. En mars 1998, il est entré dans mon bureau en pleurant et a dit : Je pense que je vais manquer la Coupe du monde. Puis j'ai pris l'avion avec Uli Hoeneß pour assister à un match international en France afin de parler à l'entraîneur Aimé Jacquet à cause de lui. Nous lui avons dit : Nous ne sommes ici que pour prendre un café avec eux à cause de Bixente. Il est maintenant en pleine forme et ils peuvent compter sur lui pour la Coupe du monde. Vous êtes, bien sûr, responsable de l'équipe. Le reste est bien connu, Bixente est devenu champion du monde en tant qu'habitué. Après cela, il est passé par le toit avec nous. Nous devons aussi être patients avec Lucas. Il est venu nous voir avec un problème au genou, puis il s'est à nouveau gravement blessé au Pirée. Comme je l'ai dit, je me suis souvenu de Bixente avec lui il n'y a pas si longtemps, car cette saison a également été difficile pour Lucas ». Lucas Hernandez peut donc compter sur ses dirigeants, lui qui ne veut plus rejoindre le PSG après avoir discuté avec Didier Deschamps, comme le10sport.com vous l'avait récemment révélé. Le PSG peut également explorer d’autres pistes pour la succession de Thiago Silva.

Articles liés