Mercato - PSG : Al-Khelaïfi a été sèchement recalé par ancien de l’OM
Guillaume de Saint Sauveur

Annoncé dans le collimateur du PSG par le passé lorsque Nasser Al-Khelaïfi étant en quête d’un nouvel entraîneur, André Villas-Boas confirme avoir été approché par le Qatar en 2013, alors qu’il dirigeait Tottenham, pour venir remplacer Carlo Ancelotti. Mais l’ancien entraîneur de l’OM a refusé l’offre du PSG.

Les faits remontent à l’été 2013, après que Carlo Ancelotti ait décidé de claquer la porte du PSG en raison d’un désaccord avec Nasser Al-Khelaïfi. Le club de la capitale s’est donc mis en quête d’un nouvel entraîneur de renom pour assurer sa succession, et de nombreuses pistes ont été exploitées, comme celle menant à André Villas-Boas. Le Portugais sortait d’une saison très convaincante à la tête de Tottenham, et le PSG avait donc décidé de miser sur lui pour remplacer Ancelotti.

« L’offre du PSG était sur la table »

Interrogé par The Telegraph, André Villas-Boas, a lâché ses vérités à ce sujet : « L'offre du PSG était sur la table. Oui, Daniel (NDLR : Levy, le président de Tottenham) voulait me vendre pour 15 millions de livres (16,7M€). Le PSG ne voulait évidemment pas payer 15 millions de livres sterling et il y avait beaucoup de choses qui n'allaient pas avec le Paris Saint-Germain, en particulier sur son approche », indique Villas-Boas, qui a rapidement décidé de décliner la proposition du PSG malgré l’insistance de Tottenham qui souhaitait pouvoir encaisser le chèque proposé par le Qatar dans ce dossier. 

« Tottenham attendait que je parte »

Il poursuit sur son choix de recaler le PSG : « J'ai décidé de rester, par amour pour Tottenham. Je pense que Tottenham attendait que je parte, tout simplement. C'était le point de départ de nos mauvaises relations à l’aube de cette deuxième saison », poursuit l’entraîneur portugais, qui finira par découvrir la Ligue 1 quelques années plus tard, en 2019, mais sur le banc de l’OM.

Articles liés