Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Vente du club, transferts, fair-play financier… Eyraud dit tout !

À l’occasion d’une visioconférence avec plusieurs dizaines de supporters de l’OM, le président Jacques-Henri Eyraud a évoqué plusieurs sujets sur l’actualité du club phocéen dont les problèmes financiers auxquels il fait actuellement face ainsi que le mercato estival.

Après la joie que la qualification directe de l’OM pour la prochaine campagne de Ligue des champions a procuré à l’ensemble de l’institution phocéenne, place aux interrogations désormais. Dans ses colonnes du jour, L’Équipe a fait un gros point sur ce qu’il se passe à l’OM en coulisse ces derniers temps. Premièrement, sur la situation contractuelle de plusieurs cadres de l’effectif ainsi que sur l’avenir d’André Villas-Boas. Pour rester à l’OM et ainsi honorer son contrat courant jusqu’en juin 2021, le technicien portugais attendrait de grosses garanties au niveau de son effectif qu’il juge très limité actuellement en marge de la saison prochaine. Seulement voilà, afin de parvenir à recruter, l’OM devra vendre quantitativement, mais aussi qualitativement pour ne pas se retrouver en difficultés la saison prochaine, le club affichant de grosses pertes lors des trois dernières années, à savoir un déficit de 212,4M€. Lors d’une visioconférence organisée lundi avec cinquante supporters de l’OM tirés au sort et détaillée par 20 Minutes, Jacques-Henri Eyraud a tenu à mettre les choses au clair. Oui, l’OM est en déficit, mais aucune dette n’est à déclarer. « Notre club a enregistré depuis trois saisons des pertes importantes, mais ce ne sont pas des dettes, car elles ont été compensées. Tout cet argent a été investi par un Monsieur qui s’appelle Frank McCourt. Il mérite beaucoup de respect et de reconnaissance de la part des supporters ». Mais qu’en est-il de la position de Frank McCourt, propriétaire de l’OM, sur la question d’une vente du club ?

McCourt ne compte pas quitter le navire, l’OM ne prépare pas de brocante pour cet été

Interrogé sur l’implication de Frank McCourt à l’OM, Jacques-Henri Eyraud a par la suite assuré que le propriétaire du club phocéen était toujours déterminé à mener à bien sa tâche. « On peut compter sur Frank McCourt », a confié le président olympien avant de souligner l’objectif numéro un de la direction afin de remettre le club sur les bons rails d’un point de vue financier. « La phase d’investissements massifs doit cesser. On doit arriver à l’équilibre financier ». Pour parvenir à cet équilibre évoqué par Eyraud, l’OM passera un vrai test lors de ce mercato estival inédit, compte tenu de la réalité économique actuelle causée par la pandémie du COVID-19 et des retombées financières catastrophiques engendrées par l’arrêt des compétitions ces deux derniers mois. Pour se refaire une santé, l’OM prévoit de vendre, afin d’alléger sa masse salariale et redessiner les contours de son effectif, mais Jacques-Henri Eyraud averti que ce ne sera pas la foire pour autant. «  Les salaires sont le principal levier pour économiser » Le « trading joueurs » est une option à prendre en considération selon le président, qui semble donc s’adonner à cette stratégie déjà évoquée par son homologue du FC Barcelone Josep Maria Bartomeu ces dernières semaines. « Il nous faut générer des recettes sur le marché des transferts, il faut être capable de céder des joueurs. Mais ce ne sera pas les soldes, ce ne sera pas “tout le monde dehors !” », lance Eyraud.

 Eyraud s’attend à des sanctions, pas forcément drastiques

Pour finir, Jacques-Henri Eyraud a fait un point sur les risques encourus par l’OM auprès de l’UEFA et des possibles sanctions auxquelles le club peut faire face, de fait de sa situation financière non florissante : «  Il faut être confiant, mais si on est sanctionné, on ne serait pas le premier club à l’être », a d’abord assuré le président de l’OM concernant des possibles restrictions sur le recrutement que l’UEFA pourrait imposer comme elle l’a déjà fait par le passé, Chelsea étant le dernier exemple en date. Concernant une exclusion de la Ligue des champions, ce dont à quoi Manchester City fait actuellement face en attendant la décision du Tribunal du Sport, Jacques-Henri Eyraud a calmé le jeu. « Les sanctions peuvent aller jusqu’à une sanction touchant notre participation aux championnats européens pour la saison 2021-22, pas pour la prochaine ». Le président de l’OM a donc abordé plusieurs sujets chauds pendant cette visioconférence. Reste à savoir quelles décisions la direction de l’OM prendra lors du prochain mercato, d’ores et déjà décisif pour la suite du Champions Project initié à l’automne 2016…

Articles liés