Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Barcelone

Mercato - Barcelone : Le Barça s'évite un nouveau cas à la Neymar !

Alors qu'il suscite des convoitises sur le marché des transferts, Ansu Fati va bel et bien rester au FC Barcelone. Le club culé a intégré sa pépite dans son équipe première, de quoi faire grimper sa clause libératoire.

Le FC Barcelone a connu une saison très difficile la saison dernière. Le jeu déployé par l'équipe première a suscité les critiques des supporters et a poussé Ernesto Valverde vers la sortie, mais Quique Setién n'a pas vraiment fait mieux. Le club culé n'est pas parvenu à dépasser le Real Madrid en Championnat et a donc vu son rival historique triompher. Mais le pire est venu au Final 8, avec cette humiliation face au Bayern Munich (8-2) en Ligue des champions. Finalement, Ansu Fati aura été l'une des rares éclaircies dans ce sombre exercice du FC Barcelone. À seulement 17 ans, l'attaquant est parvenu à faire son trou dans le groupe professionnel en apparaissant à 33 reprises la saison dernière, lui permettant d'inscrire 8 buts et délivrer 1 passe décisive. Une telle éclosion n'est pas passée inaperçue sur le marché, puisque plusieurs grands clubs lorgnent sur le nouvel international espagnol, à l'instar de Manchester United. De quoi pousser la direction barcelonaise à rapidement sécuriser l'avenir d'Ansu Fati.

La clause libératoire d'Ansu Fati grimpe à 400M€ !

Mundo Deportivo a en effet indiqué ce mercredi que le FC Barcelone avait décidé, sans surprise, d'intégrer officiellement Ansu Fati dans son équipe première pour cette nouvelle saison. Le club a confirmé la nouvelle sur son site internet en indiquant que l'attaquant portera désormais le numéro 22 laissé vacant par Arturo Vidal, parti à l'Inter Milan. Outre le côté symbolique, cette annonce scelle également l'avenir du joueur puisque ce dernier voit sa clause passer de 170 à 400M€, une grande nouvelle pour le FC Barcelone. La presse catalan expliquait en effet ces dernières semaines que le club craignait de se faire chiper son joyau avec cette clause libératoire qui pouvait rapidement devenir anecdotique en fonction de l'évolution d'Ansu Fati. Un scénario qui aurait pu rappeler de très mauvais souvenirs aux dirigeants, qui n'ont pas pu empêcher le départ de Neymar vers le PSG en 2017 pour 222M€.

Ansu Fati veut convaincre Ronald Koeman

Désormais, Ansu Fati devra confirmer tous les espoirs placés en lui. Alors qu'il a joué ses deux premiers matches avec la Roja en septembre dernier, le jeune ailier de 17 ans avait envoyé un premier message en direction de son nouvel entraîneur Ronald Koeman, qui procède actuellement à de nombreux changements pour relancer le FC Barcelone : « Je dois continuer à travailler avec humilité et tout peut arriver. Je vais continuer à travailler mais c'est le coach qui décide. Si l'occasion se présente, j'essaierai de la saisir ».

Articles liés