Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Barcelone

Mercato - Barcelone : Xavi, Henry, Ten Hag... Laporta prépare déjà la succession de Koeman !

Dans le collimateur de Joan Laporta, Ronald Koeman pourrait rapidement faire ses valises si le FC Barcelone ne parvient pas à afficher un autre visage. En interne, de nombreuses pistes ont déjà été activée en cas de départ du Néerlandais, mais il ne sera pas simple de trouver un successeur. 

Le point de non-retour a-t-il été atteint entre Ronald Koeman et Joan Laporta ? Depuis la défaite du FC Barcelone face au Bayern Munich (3-0) en ouverture de la Ligue des champions, le Néerlandais se retrouve de nouveau sur la sellette et voit son avenir s’inscrire en pointillé. Il faut dire que l’ambiance était déjà électrique avant cette humiliation au Camp Nou. Menacé cet été, Ronald Koeman avait finalement été maintenu à son poste par défaut, Joan Laporta n’hésitant pas à expliquer à cette époque que le Barça était pourtant à la recherche d’un nouvel entraîneur. Depuis, les doutes ne se sont pas escomptés en interne, et les dernières sorties du Néerlandais n’ont pas arrangé la situation. « Laporta suggère que l’entraîneur ne dispose pas de tous les pouvoirs. Il a trop parlé. Cela peut se faire en privé. J'aime ça quand un président s'engage et pose aussi des questions. Seulement que cela ne devrait pas être dans la presse, c'était le problème », a récemment lâché le coach du Barça au micro de NOS en réponse à une interview de Joan Laporta. Les critiques de Koeman et de son agent Rob Jansen contre le président blaugrana tenues en mai dernier et révélées dans un documentaire diffusés récemment ont également mis le feu aux poudres, de quoi obscurcir un peu plus l’avenir de l’ancien sélectionneur néerlandais.

Une seule solution interne envisagée

D’après la presse espagnole, un licenciement de Ronald Koeman n’est pas à prévoir dans les prochains jours. En effet, la direction aurait fixé à un ultimatum à l’entraîneur lui permettant encore de sauver sa peau lors des deux prochaines semaines, période durant laquelle le FC Barcelone affrontera Grenade (20/09), Cadix (23/09) et Levante (26/09) en Liga, avant de se déplacer à Lisbonne pour faire face à Benfica (29/09) en Ligue des champions. Mais cela n’empêche pas le club d’anticiper sa succession. Le Barça est cette fois-ci disposé à débourser les 10M€ nécessaires pour le licenciement de Ronald Koeman et multiplie les pistes pour un éventuel remplacement, mais plusieurs obstacles majeurs se dressent sur la route des Blaugrana. De retour cet été en tant que secrétaire technique, Jordi Cruyff a les faveurs des dirigeants pour prendre la tête de l’équipe première en cours de saison comme l’a expliqué El Nacional, mais cet intérêt n’est pas réciproque puisque le fils de la légende de l’Ajax a d’ores et déjà écarté cette possibilité selon les informations d’El Confidencial, principalement par amitié pour Ronald Koeman. L’unique option en interne envisagée par le Barça se nomme donc Albert Capellas selon le quotidien Ara, actuellement en charge du développement des jeunes chez les Blaugrana et principalement connu pour avoir été l’adjoint de Peter Bosz et Jordi Cruyff du côté du Borussia Dortmund ou encore du Maccabi Tel-Aviv. Néanmoins, l’inexpérience de l’Espagnol, qui aura 54 ans en octobre, refroidirait le conseil d’administration même si son style de jeu correspond à ce que recherche Laporta pour l’équipe première. Le FC Barcelone devrait donc se résoudre à regarder à l’extérieur du club en cas de départ de Ronald Koeman, mais cela ne s’annonce pas plus simple. 

Martinez, Xavi, Ten Hag… Le Barça déjà en difficulté

Le Barça n’a pas attendu la défaite contre le Bayern Munich pour se pencher sur le remplacement de Ronald Koeman. Cet été déjà, plusieurs pistes avaient été envisagées, notamment celle menant à Xavi. Une large partie du club semblait emballée par le retour de l’ancien milieu de terrain, actuellement en poste à Al-Sadd et ce jusqu’en juin 2023. Cependant, Joan Laporta aurait été réticent à l’idée de lui proposer le poste d’entraîneur, malgré le forcing de certains hauts dirigeants. « Nous avons essayé de le convaincre, mais ce n’était pas possible », expliquent des membres du conseil d’administration à Ara. Xavi dispose d’une clause dans son contrat lui permettant de quitter sans difficulté le Qatar, mais l’Espagnol souhaiterait toujours une réorganisation du secteur médical, source de désaccord avec l'écurie catalane. L’entourage de Lionel Messi a de son côté révélé au quotidien Ara que le nom de Roberto Martínez avait été cité durant les négociations pour la prolongation de l’Argentin. À 48 ans, l’Espagnol a commencé sa carrière en Angleterre avant de prendre la tête de la sélection belge en 2016. Ce n’est pas la première fois que Martínez est visé pour s’asseoir sur le banc de touche du Camp Nou, ce qui permettrait de surcroît à Thierry Henry, adjoint de Martínez, de faire son retour chez les Blaugrana comme l’explique Ara. Cependant, l’engagement du sélectionneur avec les Diables Rouges jusqu’à la fin de l’année 2022 pourrait bloquer les plans du Barça, et il en serait de même avec Erik ten Hag. En poste à l’Ajax Amsterdam, le Néerlandais est très apprécié par Pep Guardiola, un élément déterminant aux yeux de Joan Laporta, mais Ten Hag est engagé jusqu’en juin 2023, obligeant le club culé à trouver un terrain d'entente avec l’Ajax avant d'espérer l'accueillir. Dernièrement, les noms de Luis Enrique, sélectionneur de l'Espagne, et Francisco Javier Garcia Pimienta, ancien entraîneur de l'équipe réserve du Barça, ont également été évoqués. Le premier cité aurait quelques soutiens en interne même si son tempérament susciterait des interrogations, tandis que le second se verrait bien faire son retour en Catalogne plusieurs mois après son départ. Le club va désormais devoir faire un choix, mais il ne sera donc pas simple de remplacer Ronald Koeman...

Articles liés