Accès direct au contenu

Foot - Mercato - RC Lens

Mercato - RC Lens : Le bilan du mercato hivernal

Candidat à la montée en Ligue 1, racheté l’été dernier par un riche investisseur azerbaïdjanais, le RC Lens est resté prudent lors de ce mercato hivernal. Pour plusieurs raisons. Explications.

Grand projet mais petit mercato pour le RC Lens cet hiver. Le RC Lens est resté très sage lors de ce mois de janvier. Malgré le rachat du club, en juillet 2013, par l’homme d’affaires azerbaïdjanais Hafiz Mammadov, le RC Lens n’a pas fait de folies sur le marché hivernal. L’inépuisable Gervais Martel, président du RC Lens de 1988 à 2012 et revenu aux affaires avec Mammadov en juillet 2013, souhaite ne pas aller plus vite que la musique. Le RC Lens a des ambitions, certes, mais le RC Lens a aussi plusieurs dossiers très délicats à gérer.

Mercato - Budget : Le RC Lens pourra-t-il lutter avec le PSG et l'AS Monaco en Ligue 1 ?

REBONDISSEMENT AVEC LA DNCG

Le RC Lens a notamment vu son mercato hivernal perturbé début janvier par une décision de la DNCG, qui avait tout simplement interdit le RC Lens de recrutement . Une interdiction levée en appel quelques jours plus tard mais qui rappelle que le RC Lens n’a pas beaucoup de marge de manœuvre financièrement malgré l’arrivée d’Hafiz Mammadov l’été dernier. Dans cette situation, impossible pour le RC Lens de faire des gros coups. Il fallait pour Gervais Martel jouer malin. Surtout que dans le même temps, le président lensois doit gérer le dossier de stade Bollaert, qui s’apprête à recevoir un sérieux lifting en vue de l’Euro 2016. Martel cherche un stade pour accueillir le RC Lens et pour le moment, le LOSC et VA ne sont pas particulièrement enchantés par cette idée.

UN MERCATO A MINIMA

Une future délocalisation qui évidemment est problématique à court terme pour les finances lensoises. Le club est en reconstruction et a donc choisi de peu recruter cet hiver. Seulement deux joueurs sont arrivés : Marcel Tisserand et Alharbi El Jadeyaoui. Le premier a été prêté six mois en Artois, le deuxième s’est engagé deux ans et demi. Nicolas Saint-Ruf et Jérémie Bela ont quant à eux quitté le navire sang et or cet hiver. Reste à savoir si ce recrutement a minima va permettre à Lens de remonter en Ligue 1 dès cette saison. Le RC Lens est actuellement troisième de Ligue 2.

DES STARS À LENS, BIENTOT ?

Après, une fois en Ligue 1, Lens envisage de passer la vitesse supérieure… « Nous avons l’ambition d’être les meilleurs, et pour cela il faut investir. On investira autant qu’il y a besoin. Si nous sommes capables de faire des coups à la Ibrahimovic ou Falcao sur le mercato ? Oui, pourquoi pas. S’il le faut, on le fera » , clamait en novembre le propriétaire du club Hafiz Mammadov sur Canal + . Il faut laisser du temps au temps.

Articles liés