Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG - Malaise : Unai Emery charge un joueur du PSG après la remontada face au Barça

A la tête du PSG qui a sombré sur la pelouse du Camp Nou le 8 mars 2017, Unai Emery est revenu sur cette défaite historique face au FC Barcelone, et avoue qu'il aurait dû sortir l'un des joueurs présents ce soir-là.

Le 8 mars 2017, le PSG entrait malgré lui dans l'histoire du football en s'inclinant 6 buts à 1 sur la pelouse du FC Barcelone en huitièmes de finale retour de la Ligue des Champions, se faisant ainsi éliminer de la compétition malgré la victoire éclatante (4-0) à l'aller. Un revers dont ne s'est jamais remis Unai Emery. Plus de trois ans après, personne n'a oublié ce match, à commencer par l'entraîneur basque qui en a toujours voulu à Deniz Aytekin. Au moment de se remémorer une nouvelle fois cette remontada dans des propos relayés par EFEUnai Emery en a rajouté une couche au sujet de l'arbitre allemand, mais l'ancien coach du PSG regrette également l'un de ses choix concernant un jour.

« J'ai vu qu'un joueur important pour nous se cachait derrière le résultat »

« Ce que je changerais dans ce match ? L'arbitre, qui a clairement faussé la rencontre. (...) Il y a beaucoup de détails dans le match qui peuvent être cités. Mais si je commence par la fin, je change l'arbitre et c'est tout. L'autre jour, j'ai revu le match parce que je suis tombé dessus alors que j'étais en train de zapper. Je l'ai vu de la 50e à la 82e minute. Nous étions menés 3-0, nous avons marqué le 3-1 et nous avions un face à face avec Cavani pour faire le 3-2 ; un penalty très clair sur Di Maria qui n'est pas sifflé ; et à la 82e minute, Di Maria fait une faute sur Neymar qui amène le but. C'est à ce moment que j'ai arrêté de regarder. Dajs cette partie du match, j'ai vu qu'un joueur important pour nous, qui avait eu des problèmes pendant la semaine, se cachait derrière le résultat. Peut-être que maintenant je le changerais. Ce sont des détails, des circonstances dans lesquelles le match vous échappe. Et puis il y a d'autres circonstances clés: les joueurs du Barça, en particulier Suárez, se sont continuellement jetés dans la surface, ils ont mis tellement de pression sur l'arbitre jusqu'à ce qu'il tombe dans le piège », regrette Unai Emery.

Articles liés