Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : Atalanta, Ligue des champions... Il y a finalement de l'espoir pour Mbappé !

Malgré le communiqué publié par le PSG concernant la blessure de Kylian Mbappé, absent trois semaines, il y aurait finalement encore une chance de voir l'international français disponible pour affronter l'Atalanta le 12 août prochain.

Décidément, le PSG est confronté chaque année au même problème. Alors que le club de la capitale devait faire sans Neymar dans les grands rendez-vous ces deux dernières années, c'est cette fois-ci Kylian Mbappé qui pourrait être absent pour une rencontre cruciale en Ligue des Champions. Sèchement taclé par Loïc Perrin vendredi à l'occasion de la finale de Coupe de France contre l'ASSEKylian Mbappé est sorti du terrain les larmes aux yeux, craignant le pire pour sa cheville droite. Le club de la capitale a annoncé ce lundi que le natif de Bondy souffrait d'une entorse avec lésion ligamentaire externe, l'obligeant à rester éloigné des terrains pendant trois semaines, ce qui pourrait le priver du match face à l’Atalanta Bergame le 12 août prochain. Cependant, plusieurs spécialistes assurent que tout n'est pas perdu pour Kylian Mbappé.

« Les trois semaines de délai, c'est la théorie »

C'est notamment le cas de Jean-Pierre Paclet, ancien médecin de l’Équipe de France, qui explique ce mardi dans Le Parisien qu'il n'est pas impossible que Kylian Mbappé se rétablisse à temps pour retrouver ses coéquipiers au Portugal : « Pour une entorse de 1er degré, le délai de 3 semaines est communément admis. Après en matière de durée de non pratique sportive, les délais que l'on donne 3 jours après l'accident sont toujours des pronostics. Ils ont autant de valeur qu'un pronostic en matière sportive. Quand on dit 3 semaines, ça peut être 2 comme 5 semaines. Il est impossible de préciser avec exactitude la durée d'indisponibilité. C'est pourquoi la formule « environ 3 semaines », me semble appropriée. Si Mbappé peut être remis avant le 12 août ? C'est toujours possible. Il ne faudrait pas s'émouvoir si Kylian Mbappé n'avait plus mal au bout de 14 jours et était ensuite capable de rejouer. C'est possible sans que ce soit un miracle. Et le fait qu'il soit jeune est plutôt un avantage. » Même son de cloche chez Serge Dubeau, médecin des Girondins de Bordeaux durant 25 ans (1990-2015). « Les trois semaines de délai, c'est la théorie, mais chacun évolue différemment », explique-t-il dans L'Équipe. « Ce qui est rassurant, c'est qu'il ne boitait pas en sortant. Une entorse grave, a priori, tu ne peux pas poser le pied par terre. Aux Girondins, avec une entorse bénigne ou moyenne, j'ai vu des joueurs rejouer une semaine après, d'autres un mois et demi plus tard. »

Le PSG ne prendra pas de risque

La réelle indisponibilité de Kylian Mbappé ne peut donc pas être précisément connue à cette heure. L'international français de 21 ans pourrait aussi bien être disponible pour affronter l'Atalanta qu'être forfait pour le reste de la Ligue des champions. Aux yeux d'un autre médecin du football français qui s'est exprimé dans L'Équipe, le premier scénario reste tout de même le plus envisageable. « Physiologiquement, pour ce type de lésion, il faut six semaines pour une cicatrisation totale. Après, si la question est de savoir s'il pourra jouer au bout de trois semaines, la réponse est oui, quitte à masquer la douleur ou à jouer avec un strap. Mais il faut voir si c'est souhaitable en prenant compte les enjeux, les risques. S'il rejoue trop tôt et se reblesse sur cette zone, ne fait-on pas le lit de futurs problèmes à répétition ? », craint le médecin. Un cas que souhaite à tout prix éviter le PSG. D'après L'Équipe, le club de la capitale ne prendra aucun risque avec son joueur. Si le pessimisme est pour l'instant de rigueur en interne, on refuse toutefois d'évoquer le forfait du joueur. À raison puisque Kylian Mbappé aurait une petite chance d'être disponible pour affronter l'une des équipes en forme de la Serie A cette saison, d'autant que les trois semaines d'indisponibilité annoncées par le PSG sont à calculer à partir du 24 juillet. La course contre-la-montre est lancée.

Articles liés