Accès direct au contenu

Foot - OM

PSG/OM - Polémique : L'agent d'Alvaro Gonzalez contre-attaque et menace Neymar !

Plus de 48 heures après le coup de sifflet final, le Classico entre le PSG et l'OM continue de faire parler puisque Neymar a accusé Alvaro Gonzalez d'avoir tenu des propos racistes. L'agent du défenseur espagnol est sorti du silence pour démentir catégoriquement.

L'affaire Neymar/Alvaro Gonzalez connait un nouvel épisode. L'attaquant du PSG a effectivement accusé le défenseur de l'OM de racisme et a expliqué qu'il l’aurait insulté de « singe » au cours du ce Classico bouillant. Jusqu'ici, c'est cependant parole contre parole, puisque Téléfoot, diffuseur de la Ligue 1 en France, assure ne pas avoir les images pour confirmer ou infirmer les accusations de Neymar. Aucun extrait sonore n'est également disponible. BeIN SPORTS, par le biais de sa branche au Moyen-Orient, a tenté de relancer cette affaire en révélant avoir filmé l'altercation sous différents angles, grâce notamment à une caméra isolée sur Neymar. Le PSG dispose d'ailleurs de ces images, et d'après les informations du Parisien, le club de la capitale aurait mandaté une équipe pour disséquer les images en question et s'apprête à engager des experts en lecture labiale afin d'interpréter les propos tenus par Alvaro Gonzalez. Mais c'est bien la LFP, qui a également ces images en sa possession, qui devra trancher dans cette affaire. La commission de discipline de la Ligue se réunit d'ailleurs ce mercredi.

L'agent d'Alvaro sort du silence

En attendant, l'entourage d'Alvaro Gonzalez monte au créneau. José Rodri, l'agent du défenseur espagnol, s'est ainsi prononcé au micro d'El Transistor, programme diffusé sur la radio espagnole Onda Cero, afin de défendre son client. « Alvaro a une conduite irréprochable durant toutes ses années en tant que professionnel. Il n'a jamais été impliqué dans de tels faits avant. En aucun cas il n'a prononcé des expressions racistes contre Neymar. Alvaro nie catégoriquement tout type d'insulte raciste dirigée à un partenaire de profession. Il y a même eu des expressions homophobes et péjoratives à son encontre. Il est triste. Il n'a jamais eu de problèmes avec qui que ce soit. Ce n'est pas agréable qu'on t'envoie un million de tweets avec des accusations et des menaces de mort, des photos de lui ont été prises, de sa voiture, etc. C'est dépasser les bornes et il faut arrêter ça. Pour moi, c'est sanctionnable », assure-t-il dans des propos rapportés par Foot Mercato. Mais ce n'est pas tout. José Rodri reconnait effectivement qu'une action en justice contre Neymar, pour diffamation, n'est pas à exclure. « On se réserve le droit d'enclencher les mécanismes opportuns pour préserver l'honneur d'Alvaro », ajoute-t-il.

Le clan Alvaro se mobilise

Des déclarations qui font suite à celles de l'oncle d'Alvaro Gonzalez qui a récemment défendu son neveu au micro de La Cuatro, assurant le défenseur de l’OM aurait en réalité insulté Neymar de « bobo » (imbécile) et non pas « mono » (singe). « Il lui a aussi dit "suc* moi", parce que Neymar l'a constamment insulté durant le match. Il lui a dit qu'il gagnait 4 euros alors que lui gagnait 10 millions par an. Si tu regardes de ce point de vue-là, ce sont eux les racistes. Le meilleur ami d'Alvaro quand il était à l'Espanyol était Caicedo, qui est un joueur de couleur. Neymar tente maintenant de minimiser la chose, mais le mal est fait. C'est un peu hypocrite », expliquait-il afin de justifier le comportement d'Alvaro Gonzalez. En attendant, il est toujours difficile d'y voir clair tant que la LFP n'a pas rendu son verdict, mercredi soir, à l'occasion de la réunion de la commission de discipline. 

Articles liés