Accès direct au contenu

Foot - OM

OM : Que devient Mario Balotelli ?

Prise à l’envers, la carrière de Mario Balotelli aurait fière allure. Joueur de Monza en Série B depuis l’été dernier, l’attaquant italien tente une fois de plus de se relancer.

Si l’on retient le nom de Mario Balotelli, c’est plus souvent pour son comportement que pour ses buts. Doté d’un talent monstre, Super Mario retombe toujours dans ses travers. Ses trois saisons à l’OGC Nice correspondent à sa meilleure période, mais comme trop souvent, l’histoire s’est mal terminée. En froid avec Patrick Vieira, son entraîneur, il digère mal son transfert avorté à l’OM à l’été 2018. Un mercato plus tard, Mario est olympien mais l’histoire ne durera que six petits mois et ressemblera à toutes les relations passées de Balotelli. Des coups de génie, et des dérapages. A l’été 2019, l’Italien retourne au pays et signe à Brescia, une aventure qui va bien débuter et… mal finir, encore une fois. Après des débuts convaincants, Mario Balotelli perd de son assiduité pendant le confinement et se voit refuser l’accès à l’entrainement lors de la reprise. Il s’engagera finalement l’été dernier avec Monza, club de Série B.

« Cette fois, c’est la dernière chance »

Sept matchs et deux buts, voilà le bilan de Super Mario pour le moment. Comme souvent, il a démarré fort en marquant pour son premier match avec Monza. Et depuis, plus grand-chose à se mettre sous la dent pour l’attaquant qui a déjà manqué 11 rencontres de championnat. Mais le club appartenant à Silvio Berlusconi a décidé de laisser une « dernière chance » à Balotelli comme l’a répété plusieurs fois Adriano Galliani, président du club. « Cette fois, c'est la dernière chance. Avec ses qualités, il aurait pu faire bien plus. Mais il n'a que 30 ans. Silvio Berlusconi a rapidement donné son aval pour son arrivée. Le joueur a accepté un salaire avec une partie fixe plutôt basse et des options liées à ses performances et la promotion en Serie A. Mino Raiola, lui, n'a pris aucune commission », lâchait l’ancien directeur général du Milan AC pendant la présentation du buteur. Un bilan sera fait en fin de saison pour savoir si Monza continue ou non avec l’enfant terrible du football italien.

Articles liés