Accès direct au contenu

Foot - OM

OL/OM - Polémique : Les fortes déclarations de Payet lors de son dépôt de plainte !

Ce lundi, quelques heures après avoir été la victime d’un jet de projectile d’un supporter lyonnais, Dimitri Payet a porté plainte envers son agresseur. L’Équipe a dévoilé les propos tenus par le milieu offensif de l’OM lors du dépôt de plainte en question. 

Après avoir été la victime d’une même attaque face à l’OGC Nice en août dernier, Dimitri Payet a une nouvelle fois été la cible de jet de projectile d’un supporter d’une équipe adverse lors de la rencontre OL-OM dimanche soir qui fut dans un premier temps interrompue puis définitivement arrêtée. Touché mentalement et physiquement, le milieu offensif de l’OM a pris la décision de porter plainte ce lundi après-midi lors de la visite de deux policiers au entre Robert Louis-Dreyfus à Marseille. L’Équipe a mis la main sur ce document et a communiqué les propos recueillis auprès de Payet

« Ce n'est pas la première fois que je suis victime de ce genre de faits. Je dépose plainte »

« Nous étions au stade Groupama Stadium. Nous venions de commencer la rencontre lorsque j'ai reçu une bouteille d'eau en plastique pleine au niveau du crâne et plus précisément au niveau de l'oreille gauche. J'ai ressenti immédiatement une vive douleur et je suis tombé au sol. J'ai été sonné mais je ne suis pas tombé dans les pommes. Je ne sais pas d'où la bouteille est venue. Je n'ai pas vu l'auteur des faits . Je suis resté plusieurs minutes au sol, la douleur était intense. Au retour dans le vestiaire, j'ai réalisé ce qu'il m'était arrivé. J'étais choqué seul, sur la table de soins. J'étais dans l'incapacité totale de reprendre la rencontre. Je suis encore, même aujourd'hui, sous le choc. Ce n'est pas la première fois que je suis victime de ce genre de faits. J'ai maintenant peur d'effectuer des corners lorsque je joue à l’extérieur ». a déclaré Dimitri Payet lors de son dépôt de plainte.  

Les policiers présents au centre Robert Louis-Dreyfus lui ont révélé l’identité de son agresseur, un certain Wilfried S, âgé de 32 ans. Ce à quoi Payet a répondu. « Je dépose plainte contre ce dernier ». 

Articles liés