Accès direct au contenu

Foot - Mercato - ASSE

Mercato - ASSE : Pourquoi l’ASSE ne trouve pas d’attaquant…

Kévin Monnet-Paquet, le milieu offensif de Lorient, est la première recrue estivale de l’ASSE. Libre, le Berjallien va apporter un plus à l’ASSE, qui cherche toujours un buteur…

Pierre-Émerick Aubameyang manque à l’ASSE. L’attaquant gabonais, qui a fait les beaux jours de l’ASSE jusqu’en juin 2013, a été remplacé à la dernière minute l’été dernier par Mevlüt Erding. Mais le Turc, malgré une bonne fin de saison, ne fait pas l’unanimité à l’ASSE. Comme révélé par le 10 Sport, le Turc est d’ailleurs en contacts très avancés avec Galatasaray. Brandao, lui, âgé de 34 ans, pourrait aussi quitter le Forez cet été selon L’Equipe. Toute l’attaque de l’ASSE est à reconstruire. L’ASSE scrute le marché…

QUEL EST LE PROFIL RECHERCHÉ ?

Dominique Rocheteau, le coordinateur sportif, a expliqué les détails de la stratégie du club dans Le Progrès : « Nous allons peut-être un peu évoluer. Nous continuerons à suivre de très près les championnats de France toute en prospectant un peu plus à l’étranger. Si vous voulez jouer vraiment le très haut niveau, il y a des postes que vous ne pouvez pas forcément trouver en France ».Ainsi, l’ASSE a songé au Croate Andrej Kramaric, l’attaquant de Rijeka mais aussi à Joaquin Larrivey, l’attaquant du Rayo Vallecano, pour renforcer son attaque. Mais pour Joaquin Larrivey, c’est déjà fini.

3M D’EUROS MAXIMUM

L’ASSE regarde également en France, évidemment. Jérémie Aliadière, l’attaquant du FC Lorient, plaît aux dirigeants stéphanois. Comme Guillaume Hoarau. Mais l’ASSE n’a pas de gros moyens. L’ASSE veut un attaquant capable de marquer 15 buts par saison en Ligue 1, un attaquant capable de briller en Coupe d’Europe. Mais l’ASSE a-t-elle les moyens de ses ambitions ? « On n'investira pas plus de 3 millions d'euros sur un joueur. C'est pour ça qu'on a consolidé l'effectif », a déjà prévenu Roland Romeyer, le président du directoire du club.

UN BON COUP, CE N’EST PAS ÉVIDENT

Bernard Caïazzo, le président du conseil de surveillance, a quant à lui évoqué la somme de 2M d’euros par joueur. Alors, évidemment, un bon coup est possible, à l’image d’Aubameyang, qui avait été enrôlé pas cher. Mais ce sont des choix risqués, sans grande assurance de réussite. Et l’ASSE aimerait avoir des certitudes. Un gros dilemme. 

Articles liés