Accès direct au contenu

Foot - Real Madrid

Real Madrid : Racisme, malentendu… Ce témoignage fort sur le malaise entre Benzema et Deschamps !

Invité de l’émission de C8 TPMP ce jeudi soir, Philippe Tournon, ancien attaché de presse des Bleus, est de nouveau revenu sur le malaise profond entre Didier Deschamps et Karim Benzema. 

Ecarté de l’équipe de France en 2015 en raison de l’affaire de la sextape avec Mathieu Valbuena, Karim Benzema n’a depuis plus reporté le maillot des Bleus. Cinq années plus tard, ce choix fait toujours débat, d’autant que l’attaquant de 33 ans enchaîne les grosses performances avec le Real Madrid. Mais le différend entre les deux hommes est avant tout extra-sportif puisque Karim Benzema avait lâché une phrase forte dans la presse espagnole à propos de son entraîneur : « Si Didier Deschamps est raciste ? Non, je ne le pense pas. Deschamps a cédé sous la pression d'une partie raciste de la France. » À la suite de cette interview, la maison de Didier Deschamps avait été vandalisée, de quoi atteindre le point de non-retour entre le joueur et son sélectionneur comme l’a expliqué Philippe Tournon ce jeudi.

« C’est un énorme malentendu qui est parti d’une affaire judiciaire, et après les positions se sont écartées »

« Karim Benzema et Mathieu Valbuena se sont un peu exclus avec l’affaire de la sextape, et après les choses se sont un peu calmées. Mais il y a eu des incidents qui ont fait que Didier n’a pas sélectionné Karim. La non-sélection de Karim a entraîné de la part d’Eric Cantana et d’autres personnes des commentaires à connotation racistes. (…) Et on arrive au bout de l’affaire, Cantona fait ses déclarations (accusant Deschamps de ne pas avoir pris Benzema et Ben Arfa pour leurs origines, NDLR) et Karim Benzema dit "Je ne dis pas que le sélectionneur est raciste, mais il a pu céder à une partie de la population un peu raciste". Un jour la maison des Deschamps à Concarneau est taguée avec le mot "Raciste". Et j’ai vu Didier ce jour-là très marqué. Je ne dis pas que Karim ne reviendra pas en équipe de France, seul Didier peut le dire, mais j’ai l’impression qu’une ligne rouge a été franchie ce jour-là. Je ne sais pas s’ils en ont parlé. (…) C’est un énorme malentendu qui est parti d’une affaire judiciaire, et après les positions se sont écartées », a expliqué l’ancien attaché de presse dans Touche pas à mon poste.

Articles liés