Accès direct au contenu

Cyclisme

EXCLU - Cyclisme : Tour, JO… Warren Barguil affiche ses ambitions pour 2020 !

Entre Paris-Nice, le Tour de France, les Jeux Olympiques ou les Mondiaux, Warren Barguil a un programme chargé en 2020. Dans une interview pour Le 10 Sport, le coureur d'Arkéa-Samsic, et coéquipier de Nairo Quintana, se prononce sur ses objectifs cette saison.

L'organisation du Tour de France a accordé une invitation à votre équipe, c’est une bonne nouvelle si tôt dans la saison.

Oui, et je tiens encore à remercier ASO de la confiance dont ils font preuve à notre égard. C’est bien de connaître très tôt dans la saison notre sélection, ainsi, on peut préparer sereinement l’échéance du Tour de France. On peut travailler, courir sans avoir cette forme d’épée de Damoclès au-dessus de la tête : "Vais-je courir le Tour, vais-je être sélectionné avec Arkéa-Samsic ?". On sait que l’on a la confiance des organisateurs du Tour, et pour travailler et courir sereinement il n’y a rien de mieux.

Quels seront vos objectifs sur le Tour de France ? Retrouver le maillot à pois ?

Je ne sais pas encore, déjà définir un objectif si précis est difficile. J’ai des ambitions, c’est certain. Mais impossible de les baliser ainsi de manière brute en cette période de l’année. Le début de saison n’a même pas été encore donné ! Je veux briller sur le Tour, cette épreuve magnifique, après comment, c’est impossible de le dire. La course décide toujours. Mais oui, j’ai des ambitions à propos de cette course.

Vous serez également au départ de Paris-Nice.

Oui, et c’est aussi une course qui compte. Comme l’a dit le manager général de notre équipe, Emmanuel Hubert, c’est le premier grand rendez-vous en France, attendu de tous. Une course de référence, pour le public, mais aussi pour nous coureurs. J’aime Paris-Nice qui est en une semaine un condensé d’étapes plates avec possibilité de formation de bordures, un contre-montre et des étapes de montagne, dont celle qui arrivera à la Colmiane, col qui sera aussi le premier escaladé par le Tour cet été.
Quelles seront vos ambitions cette année ?

Cette saison 2020 est favorable aux grimpeurs comme moi, avec le Tour que nous avons déjà évoqué qui est dessiné pour les coureurs de ce type. Il y a aussi les Jeux Olympiques avec le Mont Fuji. J’ai déjà participé à ceux de Rio, je sais la portée de cette épreuve. C’est un rendez-vous important pour les cyclistes, le rendez-vous quadriennal du sport universel, et j’ai envie de regoûter à cette ambiance si particulière des Jeux, mais pas pour y participer, pour faire briller notre nation, et si je peux le faire à titre individuel, ce sera évidemment avec grand plaisir. Il y a aussi le Championnat du Monde à Aigle-Martigny (Suisse), là pareil, c’est un parcours pour grimpeur. Et le Championnat du Monde est une course qui m’a toujours fait rêver tout comme le magnifique maillot qui est enfilé sur le podium après une victoire par le lauréat de cette compétition.

Que pouvons-nous vous souhaiter pour cette saison ?

La santé, car c’est ce qu’il y a de plus précieux, après tout le reste en découle…

Articles liés