Accès direct au contenu

Cyclisme

EXCLU - Cyclisme : Nairo Quintana dévoile ses ambitions pour le Tour de France !

Il ne lui manque que le Tour de France… Sacré sur le Giro (2014) et la Vuelta (2016), Nairo Quintana attend toujours un premier titre sur les routes hexagonales. Interviewé par Le 10 Sport, le Colombien, recrue d’Arkéa-Samsic, en dit plus concernant ses objectifs sur la Grande Boucle, mais également à propos de la concurrence (Egan Bernal, Christopher Froome, Primoz Roglic...).

Le Giro en 2014, la Vuelta en 2016, il ne vous reste que le Tour de France pour compléter votre palmarès sur les Grands Tours. 2020 sera-t-elle la bonne année ?

Je le souhaite en tout cas. Je suis un compétiteur, et j’ai encore des rêves et hautes aspirations à l’égard du Tour de France. J’aime cette épreuve, c’est celle qui m’a révélé aux yeux du grand public. Après, ce n’est que du sport, et je ne lis pas dans une boule de cristal. J’ai la motivation pour, mais c’est la course qui décidera quel coureur sera en Jaune sur les Champs-Elysées. Mais il est clair que je n’ai pas renoncé au Tour de France. Après la bonne saison sera-t-elle 2020, l’année qui suivra… Je ne sais pas. Je crois en moi en tout cas, et c’est ce qui importe le plus.

Quels seront vos principaux concurrents ? Le retour de Froome sera très surveillé...

Les favoris du Tour de France seront toujours les mêmes, à ceci près que l’on peut rajouter Primoz Roglic à cette liste. Mon compatriote Egan Bernal souhaite doubler Giro et Tour de France, a priori, il faudra voir comment il va gérer l’enchaînement de ces deux Grands Tours. Concernant Froome, il va falloir voir comment il va récupérer de sa lourde chute survenue sur les routes du Dauphiné en 2019. Une chose est certaine pour le Tour de France, et la beauté de la course, je lui souhaite d’être de nouveau parmi les prétendants au Maillot Jaune.

Comment voyez-vous cette année 2020 avec vos nouveaux coéquipiers, dont Warren Barguil, l’autre leader d’Arkéa-Samsic ?

Nous avons un groupe complet, capable de briller sur tous les terrains. Nacer Bouhanni compte parmi les meilleurs sprinteurs au monde, il a gagné des étapes sur le Giro, la Vuelta, mais aussi sur Paris-Nice, le Dauphiné. C’est vraiment un gagneur, et un coureur qui va très vite. Nous avons aussi un groupe fort de grimpeurs et de coureurs par étapes, avec Warren Barguil qui sera le co-leader de l’équipe. Je pense que ce partage des responsabilités est bon pour nous deux, cela enlève forcément de la pression, pour l’un comme pour l’autre. À deux, nous serons plus forts de toute manière, cela nous donnera l’occasion d’opérer stratégiquement de manière différente. Il y a aussi, ne l’oublions pas, Diego Rosa, qui a fait troisième en Chine l’an passé, deuxième du Tour de Lombardie, et Winner Anacona, qui est capable de gagner de belles courses, comme il l’a démontré sur les routes de la Vuelta. L’équipe a vraiment de la qualité, avec en plus pas mal de jeunes qui ont du potentiel pour faire de belles choses.

Articles liés