Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : Romain Bardet affiche ses ambitions pour le Tour de France !

Déjà monté à 2 reprises sur le podium du Tour de France, Romain Bardet assure que cette année, il ne fera pas du classement général une obsession.

Qui sera le successeur de Bernard Hinault au palmarès du Tour de France ? Depuis 1985, plus aucun Français n’a réussi à ramener le maillot jaune sur les Champs-Elysées. Si actuellement de nombreux espoirs sont placés sur Thibaut PinotRomain Bardet reste également une belle chance tricolore. Le coureur de l’équipe AG2R-La Mondiale est d’ailleurs monté à deux reprises sur le podium de la Grande Boucle (2ème en 2016, 3ème en 2017). Ces dernières années, cela a toutefois été plus difficile pour Bardet, bien qu’il ait réussi à ramener le maillot à pois l’année dernière. De quoi faire le natif de Brioude, qui ne se mettra finalement pas la pression pour la prochaine édition du Tour.

« Mon esprit n’était pas calé sur le Tour de France cette saison »

A l’occasion d’un entretien accordé à La Montagne, Romain Bardet a donc affiché ses intentions pour le Tour de France 2020. Le coureur de l’équipe AG2R-La Mondiale a alors confié : « Je n’ai pas envie d’appréhender le Tour comme j’ai pu le faire depuis 7 ou 8 ans. Je vais bien le préparer mais je préfère ne pas faire de plan. On verra comment les choses se passent. L’an dernier, j’avais beaucoup d’attentes et j’ai été déçu. Même si ramener le maillot à pois fut une satisfaction, je n’ai pas pris beaucoup de plaisir. J’ai vraiment envie de revenir sur le Tour pour être acteur, pour lever les bras. Si le reste doit suivre cela suivra. Mais je ne vais pas me mettre une pression démesurée sur cet événement. Le schéma que j’avais m’a bien évidemment permis de faire deux podiums sur le Tour. Mais cela n’a pas fait ses preuves en 2019. Je serai plus attaquant. Je ne serai pas focalisé sur le classement général. Je vais y arriver sans pression. Ce n’était pas dans mon programme initial. J’y viens avec envie car les dés ont été rejetés. Je n’ai pas d’attente particulière. J’ai une histoire particulière avec cette course. Je prends cela comme une opportunité de jouer les trouble-fêtes. Mon esprit n’était pas calé sur le Tour de France cette saison ».

Articles liés