Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : Plusieurs portes de sortie pour Froome ?

Alors que Christopher Froome pourrait quitter INEOS, plusieurs formations du peloton s’intéresseraient de près au profil de la star britannique.

Christopher Froome quittera-t-il INEOS ? L’idée fait son chemin depuis les informations de L'Équipe ce vendredi. Un départ de l’Anglais reste envisageable, suite aux propos d’Egan Bernal. Le Colombien avait en effet écarté la possibilité de se sacrifier pour un nouveau sacre de Froome sur le Tour de France : « Je suis jeune, j'ai déjà gagné un Tour de France et je ne vais pas laisser passer l'opportunité d'en gagner un deuxième, c'est sûr. Me sacrifier alors que je suis à 100%... Je ne pense pas que je ferai ça ». Des propos qui aurait alerté le leader d’INEOS, tout en pointant du doigt sa direction sur leur manque de réactivité. La hiérarchie serait chamboulée, et plusieurs écuries du peloton souhaiteraient sauter sur l’occasion.

Katusha, Israel-Start Up Nation ou NTT pour Froome ?

Toujours d’après L'Équipe, plusieurs formations auraient tâté le terrain ces dernières heures afin de lui proposer un rôle de leader unique. Mais elles devront obligatoirement racheter le contrat de Christopher Froome, chose assez rare en cours de saison. Acteur essentiel pour la participation de Froome au Giro 2018, Israel-Start Up Nation verrait l’arrivée du Britannique d’un très bon œil, l’équipe israélienne participant pour la première fois de son histoire au Tour de France. Mais gare à la concurrence. Les décideurs de Katusha auraient ainsi sollicité un conseiller afin d'approcher Froome, son salaire pouvant poser problème (4M€ par an). NTT, formation sud-africaine, un agent de coureurs italiens et une formation britannique, dont la création est prévu la saison prochaine afin de concurrence INEOS, seraient également sur les rangs.

Articles liés