Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : L'émotion de Romain Bardet avant sa dernière avec Ag2r La Mondiale !

Pour son premier Tour des Flandres, Romain Bardet fera ses adieux à Ag2r La Mondiale. Avant cette dernière course sous les couleurs ciel et terre, le Français partage ses sentiments.

Jour de première pour le cyclisme français. A l'image de Julian Alaphilippe, Romain Bardet découvre le Tour des Flandres dimanche. Mais si son compatriote peut viser la victoire, le grimpeur vient dans l'optique d'aider son équipe. Pour une bonne raison : c'est la dernière de Romain Bardet avec Ag2r La Mondiale. Le Brivadois avait fini sa formation dans l'équipe réserve d'Ag2r, Chambéry Cyclisme, avant d'être lancé chez les professionnels en 2010. Bardet a passé toute sa carrière dans la formation de Vincent Lavenu. Avec les ciel et terre, Romain Bardet s'est notamment illustré sur le Tour de France avec deux podiums au général, trois victoires d'étapes et un maillot à pois. Mais l'année prochaine, le Français rejoindra la Team Sunweb. Ce Tour des Flandres représente donc une occasion de se muer en équipier et de remercier son équipe sur la route.

«Je suis rentré chez Ag2r comme adolescent, j'en ressors en tant qu'homme »

Avant la course, Romain Bardet s'est exprimé sur son lien avec Ag2r La Mondiale dans un entretien accordé à Franceinfo. « Je ne suis pas dans la mélancolie, mais c’est une équipe qui compte énormément pour moi et qui comptera aussi dans l’avenir. Je vais avoir 240 km pour essayer de me faire plaisir et de rendre à l’équipe tout ce qu’elle m’a apporté... À titre plus personnel, ces huit années sont des moments de vie, des ambiances de groupe et de belles rencontres, des personnes que j’ai plaisir à compter maintenant dans mon cercle proche. Je suis rentré dans le système Ag2r La Mondiale par le centre de formation, quand j’étais encore un jeune adolescent : j’en ressors à presque 30 ans, en tant qu’homme. Imaginez donc tout le chemin parcouru ensemble ! Toute l’équipe m’a fait grandir et m’a permis d’éclore dans mon sport de prédilection donc forcément, il y a beaucoup de choses qui vont se bagarrer dans ma tête dimanche soir. Mais c’est vrai, cela va quand même être une page qui se tourne ».

Articles liés