Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : Alberto Contador dresse un bilan mitigé de la première étape de la Vuelta !

Loin des spécialistes que sont notamment les formations BMC et Quick-Step Floors, l’équipe Trek-Segafredo s’est classée 11e du contre-la-montre par équipes inaugural de la Vuelta.

Alors que Rohan Dennis a endossé le premier maillot rouge du 72e Tour d’Espagne, de premiers écarts se sont creusés entre les prétendants à la victoire finale à l'occasion du contre-la-montre par équipes de 13,7 kilomètres qui se déroulait ce samedi à Nîmes. Sans surprise, Christopher Froome (Team Sky) s’en tire très bien. Ce qui n’est pas forcément le cas d’Alberto Contador. L’Espagnol, qui dispute la dernière course de sa carrière, a en effet concédé du temps sur Froome (26 secondes) mais également sur Esteban Chaves et les frères Yates (18 secondes) ainsi que sur Vincenzo Nibali (4 secondes).

« Le contre-la-montre était dangereux »

« C’est beaucoup de temps de perdu avec Froome mais aussi avec les autres rivaux. Partir de plus loin est toujours un problème. Mais si nous repensons à l’année dernière, le retard n’est pas si important que cela. Le contre-la-montre était dangereux, beaucoup d’équipes sont tombées pendant la reconnaissance. Nous n’avons pas voulu prendre trop de risques », at-t-il déclaré dans des propos rapportés par Marca. Le leader de la Trek-Segafredo pourra se consoler en se disant que Fabio Aru etRomain Bardet ont notamment terminé derrière lui. 

Articles liés