NBA
NBA : Un séisme provoqué par Kevin Durant ?

Alors qu’il a demandé son transfert il y a maintenant quelques semaines, le cas de Kevin Durant pourrait très prochainement faire bouger les choses en NBA. Les propriétaires en ont assez de subir la pression de leurs joueurs afin d’être transféré. À l’issue de la saison qui arrive, ils pourraient décider de se désengager de la Collective Bargaining Agreement, convention collective de la Ligue.

Et si le cas Kevin Durant provoquait un véritable chamboulement au sein de la NBA ? Le numéro 7 des Brooklyn Nets a fait savoir à ses dirigeants il y a maintenant plusieurs semaines qu’il souhaitait quitter la franchise et poursuivre sa carrière ailleurs. Mais pour l’instant, il fait toujours partie de l’équipe new-yorkaise. Il faut dire que Sean Marks, manager général des Nets, demandent beaucoup pour son joueur. Si Miami et Phoenix ont tenté leur chance, ils se sont depuis retirés des négociations. La dernière formation en date à avoir essayé d’attirer l’ancien membre des Golden State Warriors reste les Boston Celtics.

« Les Nets attendent probablement que le clan de Kevin Durant réalise tout ça »

La franchise du Massachusetts a proposé Jaylen Brown, Derrick White et un pick de draft en échange de Kevin Durant. Une offre refusée, Brooklyn souhaitant que Marcus Smart soit intégré au trade, ce que Boston a refusé. Il semble ne rester que très peu d’options désormais à l’ailier de 33 ans. Ce dernier pourrait d’ailleurs être contraint de rester une saison de plus. « Les Nets attendent probablement que le clan de Kevin Durant réalise tout ça, et que KD retire sa demande de trade. Brooklyn n’a pas abandonné ce scénario selon des sources. Les prétendants eux, attendent que les Nets capitulent enfin et se rendent compte qu’une réunion est impossible », déclarait récemment Zach Lowe, journaliste chez ESPN.

Une année de plus à Brooklyn ?

Une tendance que confirme le New York Post. D’après le quotidien, Sean Marks n’aurait en réalité aucune intention de céder Durant à une autre franchise. S’il a accepté sa demande de trade, ce serait uniquement dans le but d’éviter tout conflit. Ce qui pourrait expliquer pourquoi il est toujours aux Nets à l’heure actuelle. En demandant une contrepartie trop élevée pour son joueur, il le bloquerait ainsi à Brooklyn. D’autant plus que Durant « n’est pas du genre à rester assis toute la saison. » Il pourrait se résigner à rester chez les Nets, au moins pour une saison supplémentaire.

Vers un nouveau lock-out ?

Mais le cas Kevin Durant pourrait mener à bien plus qu’un simple transfert. En effet, les événements de ces dernières semaines seraient la goutte d’eau de trop pour les propriétaires de franchise NBA. Alors que ces derniers, tout comme les joueurs, auront l’opportunité de se désengager du CBA (Collective Bargaining Agreement), convention collective de la Ligue, à l’issue de la saison, le New York Post indique qu’il n’est pas impossible que l’on se dirige vers un nouveau lock-out. Pour rappel, ce terme est utilisé lorsque les joueurs se mettent en grève, comme cela avait été le cas en 2011. D’après le quotidien new-yorkais, les propriétaires souhaitent reprendre la main sur certains aspects et arrêter de subir la pression de leurs joueurs afin d’être transféré. Certains étant prêts à refuser de jouer, comme Ben Simmons à Philadelphie l’année dernière. Reste à savoir quelles seront exactement leurs revendications, mais ce sera assurément un dossier à surveiller à l’issue de la saison 2022-2023.

Articles liés