Accès direct au contenu

Tennis

Tennis : Roland-Garros, coronavirus... Vers un nouveau coup de tonnerre ?

Pour freiner la propagation du coronavirus, la FFT a, dans l'urgence, décidé de reporter Roland-Garros au mois de septembre. Selon Dirk Hordorff, vice-président de la fédération allemande, le Grand Chelem français pourrait être une nouvelle fois décalé. 

La FFT serait contrainte de décaler une nouvelle fois Roland-Garros. C'est ce qu'a estimé Dirk Hordorff, le vice-président de la fédération allemande de tennis. Alors que le coronavirus fait de plus en plus de dégâts, la FFT a annoncé le report de Roland-Garros le 17 mars dernier. Initialement prévu à la fin du mois de mai, le Grand Chelem français devrait finalement avoir lieu du 20 septembre au 4 octobre. Dans les colonnes de L'Equipe, Dirk Hordoff a expliqué que Roland-Garros devrait plutôt se jouer en octobre. 

«Le plan est d'essayer que Roland-Garros se joue en octobre»

« Si Roland-Garros aura lieu aux dates annoncées ? Non. Les dirigeants de l'ATP et de la WTA sont clairs : la manière d'agir de Roland-Garros n'est pas acceptable. Imaginez, Wimbledon et l'US Open se sont réunis avec l'ATP pour faire une déclaration commune contre les agissements français. Personne n'est contre Roland-Garros, c'est un tournoi fantastique et très important. S'il y a une chance qu'il puisse se jouer, tout le monde sera content. Mais leur façon de l'annoncer, l'absence de qualification, les dates... Si on commence à fonctionner comme ça, le tennis est mort. (...) Aujourd'hui, le plan est d'essayer que Roland-Garros se joue en octobre. Et de faire une petite saison sur terre battue », a-t-il expliqué. 

Articles liés