Accès direct au contenu

  1. 0h00 Mercato - PSG : Feu vert pour le prochain transfert de Luis Campos
  2. 23h45 Mercato - OM : Longoria reçoit un gros avertissement pour le successeur de Saliba
  3. 23h35 NBA : L’avenir de James Harden déjà réglé pour 45M€ ?
  4. 23h30 Mercato - PSG : Xavi a pris les choses en main pour Ousmane Dembélé
  5. 23h15 Mercato - Real Madrid : Un bras de fer entre Ancelotti et Guardiola pour ce protégé de Tuchel ?
Tennis

Tennis : Ce témoignage fort sur Rafael Nadal !

À 34 ans, Rafael Nadal continue de terroriser ses adversaires sur le circuit. Si le jeu de l’Espagnol est en de nombreux points différent des autres, sa frappe de balle est d’autant plus particulière pour l’Australien Marc Polmans.

Du haut de ses 20 titres du Grand Chelem, Rafael Nadal fait sans conteste partie des tous meilleurs tennismen de l’histoire. Bien loin du style de jeu spectaculaire qui a contribué à construire la légende de son grand rival Roger Federer, l’Espagnol affiche un jeu plus direct, fait de puissance de frappe et de longueur de balle, campé derrière sa ligne de fond de court. Une force crainte par ses adversaires, et ce n’est pas Marc Polmans qui dira le contraire. L’Australien a plusieurs fois eu l’opportunité d’être le partenaire d’entraînement du Majorquin sur le circuit.

« C’est massif, puissant, unique »

Dans des propos rapportés par We Love Tennis, Marc Polmans s’est livré à un témoignage sur ces entraînements, et s’est exprimé sur la frappe de balle particulière de Rafael Nadal : « À chaque fois que j’ai eu la chance de taper la balle à l’entraînement avec Rafa cela s’est fait dans une très bonne ambiance sans stress. Cela a souvent eu lieu dans une période de préparation. Les séances duraient environ deux heures. J’ai beaucoup appris, et surtout je tendais souvent l’oreille pour écouter ce que disait son entraineur, mais aussi ce que pensait Rafa. Ce qui finalement ne m’a pas étonné c’est que la frappe de Nadal n’est pas la même que les autres joueurs, je dirai que c’est massif, puissant, unique. Jamais je n’avais ressenti cela auparavant. » Une force qui devrait sévir encore quelques années sur le circuit ATP

Articles liés