Accès direct au contenu

Rugby

Rugby : Mola, Stade Toulousain... L’étonnante sortie de Guy Novès !

Guy Novès s’est exprimé au sujet de l’actualité du Stade Toulousain, club qu’il a entrainé pendant plus de vingt ans. 

Alors que tout le monde salue le jeu déployé depuis quelques années ainsi que les titres glanés, le Stade Toulousain peut perdre gros en cette fin de saison. S’ils ont gagné face à La Rochelle lors de la dernière journée du Top 14 (23-16), les Toulousains se placent actuellement à la sixième place du championnat et ne sont pas du tout assurés de disputer les phases finales. Parallèlement, les hommes d’Ugo Mola vont tenter de réaliser un doublé en Champions Cup, avec le quart de finale face au Munster programmé pour ce samedi 7 mai. 

« On est complètement différent, avec Ugo Mola » 

Lors d’un long entretien accordé à Midi Olympique, Guy Novès s’est exprimé au sujet de l’actualité d’un club qu’il ne connait que trop bien, parlant notamment de la comparaison que certain ont pu faire avec son successeur Ugo Mola. « Cédric Heymans, sur le plateau du Canal Rugby Club, disait dimanche soir qu’il ne fallait pas comparer Ugo Mola et Guy Novès. Ugo, qui est un garçon intelligent, m’a eu comme coach pendant quelques années et comme je me suis inspiré de la façon de faire de Claude Labatut ou Robert Bru (deux anciens entraîneurs du Stade toulousain), lui a probablement retenu quelques-uns de mes trucs. Mais nous sommes vraiment différents, tous les deux » a déclaré celui qui a également été sélectionneur du XV de France, avant d’évoquer le lien particulier du Stade Toulousain avec les médias et notamment le film sorti tout récemment. « Je ne l’ai pas vu. Mais il me semble que l’on a dans ce film-là, présenté le doublé du Stade toulousain comme historique. Or, en 1996, nous l’avions déjà fait. J’ai trouvé cet oubli un peu bizarre… Vous savez, le rugby a évolué depuis mon époque et je respecte les choix des uns et des autres ; mais moi, j’ai toujours eu du mal à voir des caméras dans l’intimité du groupe. Quand Canal + nous mettait des caméras dans les vestiaires, je mettais des serviettes dessus. Lorsque les preneurs de son s’approchaient du cercle que l’on formait au centre du terrain, je me mettais à genoux pour ne pas qu’ils m’entendent. C’était presque devenu un jeu, entre Eric Bayle (la voix du rugby sur Canal +) et moi. Personnellement, j’aurais eu du mal à m’exposer ainsi. On est complètement différent, avec Ugo (Mola) ». 

Articles liés