Accès direct au contenu

Avenir radieux

Grosjean : lannonce ambitieuse de son patron

Révélation du début de saison en Formule 1, Romain Grosjean, troisième à Bahreïn, épaté tout son monde. Son patron voit déjà en lui un futur champion du monde. C’est dire.

En terminant troisième dimanche à Bahreïn, derrière Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen, deux anciens champions du monde, Romain Grosjean a réussi un grand coup pour son 11e départ, seulement, en Formule 1. Le pilote tricolore de Lotus a surtout mis fin à quatorze années de disette, devenant le premier Français à monter sur un podium depuis Jean Alesi en 1998. Déjà cinquième la semaine précédente en Chine, Grosjean, auteur d’un magnifique départ et même, un moment, en tête de la course, a prouvé sur le circuit de Sakhir qu’à 26 ans il incarnait parfaitement la relève et pouvait se mêler à la lutte avec les tous meilleurs.

Boullier : « Grosjean, champion un jour »
Eric Boullier, le directeur français de Lotus, auteur d’une sortie diplomatique peu flatteuse, comparant les problèmes du Bahreïn à ceux de la France et de l’Angleterre, est le premier épaté par la performance de son poulain. Et lui annonce, déjà, un avenir particulièrement radieux. « Plus que son podium, ce qui a été impressionnant a été le fait qu'il termine si près de Kimi, et à seulement 10 secondes de Sebastian Vettel, a-t-il reconnu dans un entretien accordé à autosport.com. Je ne m'attendais pas à voir deux pilotes qui soient si proches l'un de l'autre. Cela veut dire qu'il est maintenant capable de rivaliser avec des adversaires au plus haut niveau. Et qu'il a la vitesse et le talent pour être champion du monde un jour. »

Et succéder, enfin, à Alain Prost, dernier champion du monde français en 1993.