Formule 1
F1 : Red Bull conseille Alpine pour oublier Fernando Alonso

Fernando Alonso en a donc décidé ainsi, à la fin de la saison, il va quitter Alpine pour rejoindre Aston Martin afin de pallier le départ à la retraite de Sebastian Vettel. Une place est donc libre aux côtés d’Esteban Ocon et la question est de savoir qui sera le coéquipier du Français. Alpine cherche toujours la solution et du côté de Red Bull, on a soufflé un nom à l’écurie française. 

Ça a déjà commencé sur la grille de départ pour la saison 2023 de Formule 1. Et tout est parti de l’annonce de Sebastian Vettel, qui va prendre sa retraite à l’issue de cet exercice. Pour le remplacer, Aston Martin va accueillir Fernando Alonso. L’Espagnol va donc quitter Alpine et laisser son baquet vacant. Qui sera alors le coéquipier d’Esteban Ocon ? Chez Alpine, le plan était de confier cette place à Oscar Piastri, jeune crack australien. Mais au terme d’un incroyable imbroglio, Piastri a posé un lapin à l’écurie française et il prendra finalement la direction de McLaren là saison prochaine. Là-bas, il fera équipe avec Lando Norris, tandis que Daniel Ricciardo doit donc se chercher une nouvelle écurie pour 2023. 

« Si j’étais Alpine, je le recruterais »

Et si la bonne solution pour tout le monde était que Daniel Ricciardo rejoigne Alpine ? Aux yeux de Christian Horner, patron de Red Bull, c’est ce qu’il faut faire. A l’occasion du podcast Beyond the Grid, il a soufflé le nom de Ricciardo pour remplacer Fernando Alonso. « Ricciardo est une grande personne et un pilote magnifique. Il est un peu perdu, mais ça serait génial qu’il reste en F1. Si j’étais Alpine, je le recruterais. Les victoires, les podiums, ce qu’il a fait avec nous était impressionnant », a expliqué Horner

« Je veux être sur la grille »

Quid alors de l’avenir de Daniel Ricciardo ? L’Australien ne sait toujours pas à quoi ressemblera sa saison 2023. Et il y a quelques jours de cela, celui qui va quitter McLaren s’était confié sur la suite de sa carrière, expliquant notamment : « La vérité, c’est que je garde toutes les options pour l’année prochaine et l’avenir. Je ne sais toujours pas à quoi va ressembler l’année prochaine. Je veux être sur la grille, je veux faire les courses. Bien que cela a été un moment difficile de ma carrière, cela ne m’a pas enlevé l’amour pour ce sport et l’envie d’être ici ». 

Articles liés