Formule 1
F1 : Dans la tourmente, le clan Piastri sort du silence

C'est l'affaire qui secoue le paddock dernièrement. Outre les déboires de Ferrari, les succès de Max Verstappen ou le clash entre Lewis Hamilton et Fernando Alonso, c'est Oscar Piastri qui fait parler de lui. Alors que l'écurie Alpine avait officialisé son arrivée en remplacement de Fernando Alonso, l'Australien a finalement rejoint McLaren. Outré du comportement d'Alpine, le conseiller du jeune pilote est sorti du silence. 

C'est désormais officiel, Oscar Piastri a pris la décision de rejoindre McLaren la saison prochaine alors qu'Alpine l'avait annoncé en tant que remplaçant de Fernando Alonso, en partance pour Aston Martin. L'ancien pilote Mark Webber est désormais le conseiller du prometteur australien. Il revient sur le forcing d'Alpine pour signer son poulain et ne mâche pas ses mots. 

« Ils lui ont forcé la main »

Mark Webber n'en démord pas. Pour lui, le comportement d'Alpine a été scandaleux dans l'affaire Piastri. « La situation chronologique était que Fernando était toujours en lice" a déclaré Webber. Pour nous, la performance autour de Fernando en 2023 et 2024, ce n’était pas vraiment une décision entre les deux à l’époque, et Oscar a pris la décision d’aller chez McLaren. Ils lui ont forcé la main. Il savait qu’il n’avait pas de contrat, il savait qu’il avait déjà signé pour une autre équipe et Alpine a fait une déclaration disant qu’il allait piloter pour eux l’année prochaine. C’était une déclaration plutôt embarrassante à faire pour Oscar » lâche Webber dans des propos relayés par Nextgen-Auto

« Il s’est senti mal à l’aise »

Le conseiller d'Oscar Piastri trouve dommage qu'Alpine ait gâché l'annonce de l'arrivée de son protégé en Formule 1. « Bien sûr, il s’est senti mal à l’aise, mais il a dû prendre une décision ferme pour que sa position soit absolument claire. De plus, Alpine connaissait cette position avant que la déclaration ne soit publiée, ce qui a été encore plus frustrant pour Oscar. Pour lui, c’était le plus grand moment de sa vie, de faire l’annonce disant qu’il allait rejoindre la F1 après 12 ans de dur labeur, en passant par toutes les catégories juniors. Mais avoir cette sorte d’annonce qui n’était pas vraiment correcte a été assez dur pour lui » déplore Mark Webber

« J’ai senti l’offre très attrayante de McLaren et les relations positives avec eux jusqu’à présent »

Le principal concerné, à savoir Oscar Piastri, a justifié son choix de snober l'écurie française qui l'a pourtant formé. « Il y avait un manque de clarté autour de mon avenir dans l’équipe d’Alpine. Ils ont déclaré publiquement qu’ils souhaitaient continuer avec Fernando [Alonso] pendant au moins un ou deux ans de plus. Je respecte ça. Mais après avoir passé l’année, mes espoirs étaient fermement fixés sur un baquet Alpine et le manque de clarté et, comme pour Fernando, un sentiment un peu étrange dans les négociations, je n’ai pas eu l’impression que c’était la bonne décision pour moi [de rester]. Le manque de clarté autour de mon avenir signifiait finalement une rupture de confiance, j’ai senti l’offre très attrayante de McLaren et les relations positives avec eux jusqu’à présent. Ce sont toutes des raisons pour lesquelles je pensais que McLaren serait le mieux pour l’avenir » explique le pilote australien. 

Articles liés