Accès direct au contenu

Foot - Etranger

Super Ligue : Barça, Real Madrid, Juventus… L’UEFA pourrait prendre une énorme décision !

Alors que le FC Barcelone, la Juventus ainsi que le Real Madrid persistent dans leur idée de ne pas vouloir mettre fin au projet de la Super Ligue européenne, l’UEFA pourrait leur infliger une énorme sanction.

Longtemps considéré comme un serpent de mer dans le football européen, le projet de la Super Ligue européenne a finalement éclaté en vol. En effet, à peine lancé, neuf des douze clubs qui la composaient (Manchester City, Arsenal, Manchester United, Liverpool, Tottenham, Chelsea, l’Inter, l’Atlético de Madrid et l’AC Milan) ont annoncé leur retrait du projet face à l’indignation générale suscitée par cette compétition, qualifiée de cupide et d’égoïste. Cependant, pour l’heure, la Super Ligue européenne n’est pas officiellement morte. En effet, le FC Barcelone, la Juventus et le Real Madrid, à savoir les trois membres fondateurs du projet, n’ont pas encore officiellement communiqué leur retrait de la compétition. Pire encore, ils ont une nouvelle fois réaffirmé leur présence dans ce projet qu’ils refusent de laisser mourrir ce samedi par le biais d’un communiqué commun. Morceaux choisis.

« Nous serions gravement irresponsables si (…) nous abandonnions notre mission »

« Les clubs fondateurs de la Super Ligue ont reçu - et continuent de recevoir - des pressions, des menaces et des attaques pour qu'ils abandonnent le projet ainsi que leur responsabilité et leur droit à apporter des solutions à l'écosystème du football à travers des propositions concrètes, fruits d'un dialogue constructif. Ceci est inacceptable dans un état de droit alors que les tribunaux ont déjà statué sur le projet de la Super Ligue, en ordonnant avec force à la FIFA et à la l'UEFA de s'abstenir de prendre toute mesure susceptible de pénaliser les clubs fondateurs ou d'aller à l'encontre de la Super Ligue, directement ou par l'intermédiaire de leurs entités affiliées, tant que la procédure judiciaire est en cours, reconnaissant par la même le bon droit de cette initiative. (…) Nous sommes pleinement conscients de la diversité des réactions, dans de nombreux environnements différents, qu'a engendré l'initiative de la Super Ligue et, en conséquence, de la nécessité de réfléchir aux raisons de ces réactions et de reconsidérer l'approche adoptée si le besoin s'en fait sentir. Cependant, nous serions gravement irresponsables si, en étant conscients des nécessités et de la crise systémique du monde du football, qui nous a conduit à créer la Super Ligue, nous abandonnions notre mission d'apporter des solutions efficaces et soutenables ainsi que des réponses aux questions qui menacent le football. Nous regrettons profondément que nos amis et partenaires fondateurs du projet de la Super Ligue se trouvent plongés dans une position incohérente - et contradictoire - après avoir pris certains engagements avec l'UEFA hier. (…) En conclusion, nous réitérons devant la FIFA, l'UEFA et tous les acteurs du football, comme nous l'avons déjà fait à plusieurs reprises depuis l'annonce de la Super Ligue, notre engagement et notre volonté ferme de de débattre, dans le respect, sans pression intolérable et dans le respect de l'état de droit, des solutions les plus appropriées pour la pérennité de toute la famille du football », affirme le communiqué diffusé par les trois écuries.

Le Real Madrid, le FC Barcelone et la Juventus exclus des compétitions européennes pendant deux ans ?

Cependant, cette prise de position pourrait ne pas rester sans conséquences pour les trois clubs concernés. Et pour cause, à en croire les informations de la Cadena COPE, l’UEFA va tout simplement prendre la décision d’exclure le Real Madrid, le FC Barcelone et la Juventus des compétitions européennes pendant deux ans ! L’annonce de cette décision prise par Aleksander Čeferin devrait intervenir après la finale de la Ligue des champions opposant Manchester City à Chelsea le 29 mai prochain selon la radio espagnole. Si cela reste à confirmer, il convient de rappeler que le New York Times avait déjà avancé cette possibilité pour les trois clubs concernés ce vendredi. Du reste, l’UEFA a prononcé des sanctions pour les neuf autres équipes ayant quitté le projet. Celles-ci sont bien moins sévères, comme l’instance européenne l’avait annoncé : une retenue de 5% des revenus que l'UEFA leur alloue pour les compétitions européennes, un don de 15 M€ en faveur du développement du football auprès des jeunes en Europe. En outre, l'instance européenne a pris ses dispositions pour se préserver d’une nouvelle fronde infligeant aux neuf clubs repentis une amende de 100 M€ s’ils participent à un autre projet de ce type. De plus, si les neuf ne respectent pas un des points de l'accord conclu, ils devront s'acquitter d'une somme de 50 M€. De quoi calmer tout le monde donc, mais reste maintenant à déterminer ce qu’il adviendra du Real Madrid, du FC Barcelone et de la Juventus. Toute la question est maintenant de savoir si les trois membres fondateurs de la Super Ligue européenne feront machine arrière pour se préserver ou s’ils persévéreront dans leur fronde de plus en plus risquée contre l’UEFA.  

Articles liés