Foot - Mercato - OL
Tolisso lâche ses vérités sur son grand retour à l’OL

Ce vendredi matin, l’OL a officialisé le retour de Corentin Tolisso. Libre suite à son départ du Bayern Munich, le milieu de terrain a signé un contrat jusqu’en 2027. Dans la foulée, Tolisso s’est présenté en conférence de presse pour en dire plus sur les raisons de son retour à l’OL lors de ce marché des transferts. 

Durant ce mercato estival, l’OL change complètement de visage. John Textor est ainsi arrivé pour racheter le club rhodanien. Un changement majeur qui en implique d’autres au sein de l’effectif. Et les Gones frappent fort. L’OL avait ainsi déjà acté le retour d’Alexandre Lacazette. Ce vendredi, c’est Corentin Tolisso qui est revenu dans son club formateur alors qu’il était libre suite à la fin de son contrat au Bayern Munich. Tolisso s’est alors engagé jusqu’en 2027. 

« Je suis très fier de revenir à l'Olympique Lyonnais »

Après avoir signé son contrat avec l’OL, Corentin Tolisso a filé en conférence de presse. L’occasion pour le nouveau protégé de Peter Bosz de se confier sur son retour sur les bords du Rhône : « Je suis très fier de revenir à l'Olympique Lyonnais. C'est quelque chose de bien pour moi, pour un objectif personnel aussi, qui est d'aller à la Coupe du monde. On fera de belles choses ensemble cette année. (…) Cela fait six mois que je suis libre. Cela fait un petit moment que je pouvais prendre une décision. Cette année, j'ai eu beaucoup de vacances. Six ou sept semaines. J'ai coupé totalement pendant quinze jours. J'ai fait un gros mois de préparation. C'était important de reprendre, quand les clubs allaient reprendre, pas mi ou fin juillet. Les discussions avec l'OL se sont accélérées, la reprise c'est demain, ça tombe vraiment bien avec ce que je voulais. (…) La Ligue des Champions ? C'était une priorité au début, peut-être. Mais en réfléchissant bien, je me suis demandé si jouer la Ligue des champions à tout prix était essentiel. Je me suis dit que non. Lorsque j'ai parlé avec l'OL, le projet m'a tout de suite plu. Mais bien sûr que j'ai envie de rejouer la Ligue des champions, j'ai envie dès l'année prochaine. (…) Est-ce j’en ai parlé avec Deschamps ? Non, je n'en ai pas parlé avec lui ou le staff de l'équipe de France. C'est vraiment une décision personnelle. J'en ai énormément parlé avec mes agents, avec la famille. C'était la meilleure décision pour moi. L'OL c'est le bon club pour que je puisse retrouver l'équipe de France et aller à la Coupe du monde cet hiver. (…) J'ai beaucoup parlé avec Alex [Lacazette]. Je pense qu'il ne m'a jamais écrit en un mois que lors de ces cinq dernières années! J'ai beaucoup parlé aussi avec Antho [Lopes]. Le retour d'Alex a joué un rôle, c'est vraiment un ami pour moi, en dehors du football. Le fait qu'il revienne, qu'on ait fait de belles choses avec l'OL précédemment, c'était un atout en plus dans ma prise de décision ». 

Aulas aux anges 

Présent aux côtés de Corentin Tolisso, Jean-Michel Aulas n’a lui pas caché sa joie de faire revenir le milieu de terrain à l’OL. « Pour moi, c'est un très grand jour. C'est presque aussi beau que les annonces que nous avons faites dernièrement. Si l'Olympique Lyonnais a les yeux de Chimène pour Corentin, ça a été fait de manière rapide, mais aussi parce que Corentin est ce qu'il est. C'est un homme de parole, un homme de coeur », a-t-il notamment lâché. 

Un retour acté grâce à Textor ? 

Jean-Michel Aulas a également été relancé sur l’importance de John Textor dans ce retour de Corentin Tolisso. Le président de l’OL a alors expliqué : « On a d'abord défini un projet. On s'y est tenu. Ce projet supposait des moyens. On en avait une partie. L'arrivé de John Textor vient confirmer sur le moyen et le long terme. Qu'on ait pu mener à bien toutes nos négociations a conforté le projet. On a développé cet engagement sur le futur, parce qu'on avait les moyens de le faire avant même l'arrivée de John. J'ai lu quelques fois qu'on ne pouvait pas engager les décisions de recrutement, sans avoir concrétisé un certain nombre de départ... Non. On a pris la décision de faire l'équipe, en fonction de ce que voulait le sportif. (...) Il y aura encore un certain nombre de choses ». 

Articles liés