Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Real Madrid

Mercato - Real Madrid : Nouvelles révélations de taille sur le malaise Gareth Bale !

Hormis sa relation qui s’était fortement dégradée avec Zinedine Zidane, Gareth Bale en voulait également aux dirigeants du Real Madrid qui lui ont coûté son transfert en Chine l’été dernier. Et ce ne serait que la partie émergée de l’iceberg.

Depuis le retour de Zinedine Zidane à la tête de l’effectif en mars 2019, Gareth Bale a vu son temps de jeu considérablement diminuer au Real Madrid. Si bien que la saison passée, l’international gallois n’a disputé que 19 rencontres sous la tunique merengue. Peu, trop peu pour celui qui disposait alors du salaire le plus important de l’effectif. Dans une impasse au Real Madrid, Gareth Bale a été prêté à Tottenham pour l’intégralité de la saison. Un changement tant attendu par le principal intéressé. « J’ai dit dans de précédentes interviews que lorsque je retourne au Pays de Galles, je ressens cet amour et ce bonheur et c'est là que je peux jouer mon meilleur football. En revenant ici, je savais que j'allais recevoir un accueil formidable. J'aime le club et j'ai adoré mon passage ici. J'espère que maintenant, nous allons pouvoir jouer et gagner un trophée - si ce n'est deux ! Je veux juste profiter de mon football et donner aux fans quelque chose qui les fasse sourire. J'ai parlé à ma femme et nous avons senti que c'était le bon moment et le bon endroit ». Entraîneur de Tottenham, José Mourinho a accueilli à bras ouverts le Gallois, en ne fermant pas la possibilité qu’il finisse par rester plus longtemps que prévu dans le nord de Londres. Quoi qu’il en soit, Gareth Bale voulait tourner la page Real Madrid selon la presse britannique.

Un climat toxique

Ce jeudi, The Daily Telegraph fait un gros point sur les dessous du départ de Gareth Bale, en évoquant un mal-être profond de la recrue phare de l’été 2013 du Real Madrid. Membre clé de plusieurs succès du club merengue au fil des saisons, Bale n’est jamais entré dans le coeur des supporters. Et à la fin de son aventure madrilène, le Gallois aurait saturé de toute la politique, des relations publiques et des gros titres dont il était l’objet concernant ses activités extrasportives. Que les socios du Real Madrid ne cessent de lui reprocher des choses ou qu’on assurait qu’il fasse passer le golf avant son club... Un tout qui était devenu une situation invivable pour Gareth Bale. En outre, sur le plan sportif, les problèmes ne cessaient d’émerger et particulièrement sur la fin. The Telegraph dévoile que lors des derniers moments de Bale à Madrid, Zinedine Zidane et le Gallois ne se saluaient même plus lors des entraînements. Les mauvaises relations entre les deux hommes remonteraient au premier passage de Zidane sur le banc du Real. Des désaccords sur les méthodes d’entraînement du champion du monde seraient l’une des raisons de la situation dans laquelle ils se sont par la suite enlisés. En juin dernier, un pacte officieux aurait été passé en interne dans lequel il était stipulé qu’il ne jouerait plus jamais pour le club merengue où il est contractuellement lié jusqu’en juin 2022. En ce qui concerne les rumeurs assurant qu’il n’avait pas appris l’espagnol, tout cela ne serait que spéculation. Le média britannique a pris l’exemple d’un évènement avec Saul Niguez, client du Stellar Group. Une conversation de 25 minutes aurait eu lieu entre les deux hommes au cours de laquelle pas un mot d’anglais n’aurait été prononcé. De quoi souligner le traitement abusif des médias ibériques envers Bale. Mais son réel problème proviendrait directement de la direction du Real Madrid.

Un départ avorté en Chine que Bale n’a jamais pardonné

Les liens entre Zinedine Zidane, le Real Madrid et Gareth Bale auraient été totalement rompus lors de son transfert avorté avec le Jiangsu Suning en juillet 2019. D’après The Daily Telegraph, un accord total entre les différentes parties avait été trouvé. Néanmoins, refusant finalement de ne pas renflouer ses caisses via une indemnité de transfert, le Real Madrid se serait retiré du dossier et ainsi fait capoter l’opération. Jonathan Barnett, agent de Gareth Bale, aurait fait le voyage jusqu’en Chine uniquement pour affirmer aux dirigeants du club chinois que le deal était tombé à l’eau. Initialement, la faute avait été rejetée sur le clan Bale. Une fake news qui avait encore plus renforcé la rancoeur du joueur envers le club madrilène et son envie de plier bagage. Pour que son retour à Tottenham se réalise, le Real Madrid a accepté de payer la moitié de son salaire afin de faciliter un transfert. Cela résume bien la situation. Le clan Bale serait, bien qu’il ne figure pas d’option dans son prêt, de rester à Tottenham si la saison se passait bien. Mais avant que les Spurs ne raflent la mise, Manchester United et même le Bayern Munich auraient tenté leur chance, en vain. Le club bavarois n’aurait pas pu assumer les émoluments du Gallois. Gareth Bale a quitté le Real Madrid pour le meilleur, et surtout pas pour le pire.

Articles liés