Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Real Madrid

Mercato - Real Madrid : Emery annonce la couleur à Zidane dans ce dossier très tendu !

Prêté par le Real Madrid à Villarreal, Takefusa Kubo (19 ans) est très peu utilisé par Unai Emery ce qui déplaît au sein du club merengue. Mais l'ancien entraîneur du PSG explique sa stratégie.

Grand espoir du Real Madrid, Takefusa Kubo, arraché au nez et à la barbe du FC Barcelone et du PSG en 2019, continue de s'aguerrir en Liga. Auteur d'une saison très prometteuse à Majorque, l'ailier japonais continue sa progression cette saison à Villarreal où il est de nouveau prêté. Sous les ordres d'Unai Emery, il était attendu que Takefusa Kubo poursuive sur sa lancée et confirme les promesses entrevues la saison dernière avec une équipe plus forte que Majorque. C'était en tout cas le plan du Real Madrid, mais Unai Emery met à mal la stratégie merengue. En effet, en cinq journées, Takefusa Kubo n'a disputé que 54 petites minutes, un temps de jeu bien loin des attentes du joueur, mais également du Real Madrid qui envisagerait de casser le prêt du jeune japonais afin de le prêter dans la foulée dans un club qui le ferait plus jouer. Conscient de la situation, Unai Emery a toutefois tenu à mettre les choses au clair en expliquant sa gestion.

Emery sort du silence pour Kubo

« Kubo est un enfant génial, il veut grandir et il veut le faire. Il est conscient qu'il a un défi à relever, celui d'être le premier joueur japonais à atteindre le plus haut niveau, et il y a beaucoup de gens qui veulent que ce soit le cas et qui veulent accélérer le processus. Mais cette accélération n'est pas bonne, il doit s'adapter et se développer pour être compétitif dans toutes les options et positions. Il peut jouer dans trois positions, la position d'ailier droit est celle qui lui convient le mieux, mais il y a une forte concurrence. Au centre, il travaille pour s'améliorer et à gauche, il doit grandir davantage, donc nous sommes dans ce processus. Je comprends le bruit des médias, c'est une star en dehors du terrain, mais il doit en être une sûr la pelouse. Notre obligation est de le faire de la meilleure façon possible et de prendre soin de lui afin qu'il puisse atteindre cet objectif. Je n'ai dit à aucun joueur qu'il est assuré de jouer, ni que nous serons champions en comptant sur lui, c'est quelque chose que je ne ferais pas. Pour atteindre un objectif, c'est l'affaire de tous, de toute l'équipe, pas d'un seul joueur aussi bon soit-il », assure le technicien espagnol dans une interview accordée à AS.

Articles liés