Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Tebas utilise Messi pour taper encore sur le PSG !

Questionné sur le départ de Lionel Messi au PSG, Javier Tebas en a profité pour défendre son projet et taper sur le football français.

Le PSG réalisait l’impensable lors du dernier mercato estival en mettant la main sur Lionel Messi, présent au FC Barcelone depuis son adolescence. Dans un entretien à France Football, l’attaquant argentin a dévoilé les coulisses de son arrivée : « Quand je suis arrivé à Barcelone, on m'a dit que ce n'était plus possible, que je ne pouvais pas rester et que je devais me trouver un autre club, car le Barça n'avait pas les moyens de me prolonger. Cela a bouleversé mes plans. C'était très dur, mais on est parvenus à franchir cette épreuve tous ensemble. Je me suis mis à penser à mon avenir et le PSG m'a offert l'opportunité de les rejoindre ». Invité à s’exprimer sur le départ de Messi au PSG, Javier Tebas en a profité pour envoyer un tacle au club parisien.

« La compétition doit être régulée par certaines règles, sinon des équipes comme le PSG vont arriver et investir 400 millions en un été »

« Le transfert de Messi au PSG est-il ma faute ? Apparemment pas. Nous avons besoin de durabilité dans le football. C'est un secteur particulier, le football est une passion et une appartenance, mais ces dernières années, il est devenu un business. La Serie A est déficitaire depuis 20 ans, ce qui compte c'est le bilan total. Cela se passe aussi en France, pas en Allemagne et pas ici. La compétition doit être régulée par certaines règles, sinon des équipes comme le PSG vont arriver et investir 400 millions en un été, ils ont des salaires très élevés. Cela conduit à plus d'inflation. Ce n'est pas notre faute si Messi n'a pas renouvelé, nous avons un plafond salarial dans la Liga, une règle approuvée par toutes les équipes et c'est ce qui rend la Liga durable. S'il y avait des contrôles comme ceux-là en Italie et en France, il n'y aurait plus de pertes. La solidité économique des autres ligues est également fondamentale pour l'Espagne : s'il n'y a pas de ligues fortes, le risque de la Super League est toujours élevé. Je l'ai dit plusieurs fois à Agnelli : "Veux-tu aller dans la Super League où le Real Madrid et le Barcelone gagneront toujours plus que toi ? » a confié le président de la Liga lors du festival du sport organisé à Trente et dans des propos rapportés par TMW.

Articles liés